Détester pour mieux rire

Olivier Martineau sera à Trois-Rivières vendredi.... (La Presse)

Agrandir

Olivier Martineau sera à Trois-Rivières vendredi.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'humoriste Olivier Martineau sera de retour à Trois-Rivières vendredi soir avec une représentation supplémentaire de son premier spectacle solo. Spectacle qui a attiré plus de 40 000 spectateurs jusqu'ici et pour lequel il y a de la demande jusqu'en 2018.

C'est donc dire qu'il aura roulé sa prestation pendant au moins trois ans sur les scènes du Québec, un solide critère de succès. Martineau ne le nie pas mais il nuance.

«Pour moi, affirme-t-il, la notion de succès, je la vois plus en termes qualitatifs que quantitatifs. Le box-office, pour être très honnête, ça m'intéresse peu et ça ne me concerne pas vraiment. Mon devoir, c'est de donner un excellent spectacle et je crois que quand tu donnes un bon show, tu vas pouvoir le rouler longtemps. On n'a qu'à regarder le cas de Broue

La tournée a débuté en février 2015. Après un nombre indéterminé de représentations, l'humoriste lui-même avoue candidement ne pas savoir combien de représentations il a offertes, le spectacle a forcément changé. 

«En fait, il change chaque soir. Bien sûr, le coeur s'est cristallisé et s'est même raffiné quelque peu avec le temps. Par ailleurs, autour de ce noyau, il y a beaucoup d'éléments qui bougent et je fais de la place à l'improvisation à chaque représentation.»

«Ça peut être quelque chose que j'ai observé au restaurant à l'heure du souper, une caractéristique de la salle, un élément imprévu. Quand j'arrive sur scène, je deviens une sorte de ninja. Soudainement, tout se passe au ralenti autour de moi et je note tout ce qui peut faire une bonne blague.»

Les critiques comme le public l'ont maintes fois mentionné: Olivier Martineau mise sur un sens de la répartie exceptionnel. 

«Je me suis laissé de la place pour jouer avec ça, convient-il. Ce n'est pas dans mon style de faire des sketches très encadrés ou de raconter de longues anecdotes. Je me promène rapidement sur toutes sortes de sujets. Le spectacle part d'un point A pour se rendre au point Z mais il y a pas mal de détours entre les deux.»

Même que l'humoriste a carrément biffé une portion de quelques minutes de son spectacle en cours de route. «Au cours de l'année et demie depuis la sortie du spectacle, j'ai forcément un peu changé et ma perception de mes blagues a aussi évolué. Je fais tellement de verbiage au cours de la représentation que j'avais rallongé le spectacle. J'en ai donc coupé un bout mais j'y ai gagné en ce sens que j'ai étoffé le texte du show

Même son style s'est fignolé. «On évolue, on apprend; c'est normal. Je dirais que c'est le métier qui se précise. Je me sens de plus en plus libre de faire des blagues à ma façon et le style est devenu vraiment très proche de ce que je suis. D'ailleurs, je ne joue pas de personnage quand j'arrive sur la scène, le moi qui est devant les spectateurs est le même moi que je suis dans la vie.»

Par ailleurs, l'humoriste continue de balayer très large dans le propos.

«En faisant du stand-up, je n'invente évidemment rien. Moi, j'aime quand on passe très rapidement d'un sujet à un autre et parler de beaucoup de choses. J'aime ça quand on n'a pas le temps de s'ennuyer. Mon spectacle est comme un album dans lequel on passe rapidement d'une photo à l'autre sans s'attarder. Je ne me suis pas donné de paramètres au départ sauf que je ne parle pas de religion ou de politique. Je n'en avais pas envie. Dans un autre spectacle? Peut-être. De toute façon, si j'en parlais, ça resterait toujours quelque peu champ gauche.»

S'il faut chercher une ligne directrice, il indique qu'il aime détester des choses mais comme ce sont les choses que tout le monde hait, chacun y trouve son compte. Le spectacle sera présenté à 20 h au Théâtre du cégep, ce vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer