«On veut remplir notre public d'énergie»

Le duo Blé sera du Party de la... (Courtoisie)

Agrandir

Le duo Blé sera du Party de la rentrée qui s'amène au Centre culturel Pauline-Julien.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Un antidote à la déprime automnale est proposé au Centre culturel Pauline-Julien le 8 octobre. Le Party de la rentrée réunit des jeunes sensations du web dont le groupe Blé, Maryanne Côté et Simon Leclerc qui envahiront la scène avec leur énergie contagieuse.

La formule qui a connu beaucoup de succès en 2014 est reprise cette année. En plus des prestations musicales, il y aura des concours, des séances d'autographes et plusieurs invités surprises.

«On est des amis qui partent en tournée, c'est certain qu'il y a une notion festive et ça nous permet d'avoir une proximité avec le public qui nous suit sur Internet», raconte Miro Belzil qui forme le duo Blé avec Thierry Doucet.

«C'est spécial parce qu'en faisant des choses sur le web, on est habitué à voir des chiffres, des statistiques. En show, ça nous permet de constater que ces chiffres-là correspondent à des vraies personnes. Ça fait vraiment chaud au coeur.»

Les jeunes hommes dans la vingtaine jouissent d'une impressionnante notoriété sur les médias sociaux depuis le lancement de leur premier extrait Avion-Papier.

«Tout était là pour que ça réussisse. J'avais un background musical et Thierry faisait du Youtube depuis plusieurs années déjà et avait un bassin de fans. Alors, en unissant nos forces, on a réussi à amener un public. On s'est trouvé un gérant et on a embrayé sur notre premier album rapidement.»

Ils ont investi de leurs économies dans cette aventure et n'ont pas regardé en arrière. «On s'est botté les fesses pas mal. Quand on a fait Avion-Papier, on n'avait pas de maison de disque, on l'a fait pour vivre une vraie expérience de studio professionnel.»

Après ce succès, le deuxième album qui a vu le jour l'an dernier a permis aux deux comparses de pousser plus loin leur démarche artistique.

«Le deuxième est très différent. Il est plus rock, plus organique. Les paroles sont moins humoristiques. On avait des choses à dire, on voulait passer des messages. On se demandait si le public allait nous suivre là-dedans et jusqu'à maintenant, ce n'est que du positif», s'enthousiasme Miro Belzil.

Comment des vedettes du web parviennent-ils à transposer leur matériel en spectacle? «Le monde s'attache aux personnages sur Youtube et je crois que le mieux c'est de rester nous-mêmes, de déconner et de faire des trucs sans se soucier du jugement des autres. On veut remplir notre public d'énergie et ça marche même s'il y a moins de monde, les gens sont tellement crinqués. On a vraiment un bon public qui nous suit partout à chaque fois.»

Même si la tournée est une expérience grisante pour ces stars de la toile, elle n'en est pas moins épuisante. «On se rend compte que faire de la tournée, des shows à chaque soir et la vie de groupe, ça devient épuisant rapidement.» 

Les billets sont en vente au epasslive.com.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer