Place aux aînés: le talent citoyen à l'honneur

Réjeanne Lefebvre est l'une des artistes à la... (François Gervais)

Agrandir

Réjeanne Lefebvre est l'une des artistes à la programmation de Place aux aînés. On la voit avec le directeur musical Pierre Peterson.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les talents des aînés brilleront sur la scène de la salle J.-Antonio-Thompson les 24 et 25 septembre en après-midi, alors que se déploiera la 19e édition du spectacle de variétés Place aux aînés. Une quinzaine de numéros sont au programme de ce rendez-vous annuel visant à mettre en valeur les qualités artistiques des retraités, tout en leur accordant une occasion de relever un défi, voire de réaliser un rêve dans un environnement professionnel.

Le vocabulaire évolue pour désigner le plus sages de nos concitoyens. Gens âgés, personnes du troisième âge, aînés, retraités: les termes se sont succédé, caractérisant une tranche de la population qui n'a souvent de «vieux» que l'image véhiculée par le chiffre de son âge. L'initiateur et président du comité de Place aux aînés, le conseiller municipal Pierre A. Dupont, privilégie pour sa part l'expression «la jeunesse du troisième âge» pour qualifier cette période de la vie. «On n'est pas vieux, on n'est pas jeune, on est entre les deux», considère-t-il.

M. Dupont se dit très fier du cran démontré par les personnes de 55 ans et plus qui montent sur une scène souvent pour la première fois pour interpréter une chanson ou proposer un numéro d'humour, par exemple. «Ces personnes âgées foncent, sortent de leur zone de confort pour relever un défi ou réaliser un rêve qui date de longtemps, ou inavoué. Je leur lève mon chapeau pour leur courage», a-t-il dit lors du point de presse dévoilant le programme des deux après-midis.

Le maire Yves Lévesque avait aussi son mot à dire quant à l'interprétation de la notion de vieillesse. «Chaque année, je suis ébloui par la qualité du spectacle qu'on nous donne. À travers les prestations, on voit que vieillir, ce n'est pas mauvais, c'est beau. Et quand on voit les gens vieillir de cette façon-là, ça nous encourage de vieillir», a-t-il confié.

«L'âge n'a pas rapport à être vieux ou être jeune. Quelqu'un qui est vieux, c'est quelqu'un de négatif, qui voit toujours des problèmes et jamais de solutions, qui ne profite pas des petits moments qui sont importants. Les gens qui vont être sur la scène, ce ne sont pas des vieux, ce sont des jeunes, des gens souriants, qui prennent la vie du bon côté», observe le maire de Trois-Rivières.

Comme par les années passées, les aînés qui fouleront les planches de la salle Thompson auront été guidés par la metteure en scène Lucie Trudeau. Les arrangements et la direction musicale ont été confiés à Pierre Peterson. Cette année, le répertoire interprété par les artistes d'un jour puise dans les succès d'antan, parmi lesquels plusieurs émergent des années 1920 et 1930. 

«Dans les anciennes chansons, on voit la nostalgie, l'histoire de la vie des gens. Ce sont des chansons qui sont dans nos coeurs, qui nous ont faits. L'amour n'était pas chanté de la même façon dans ces années-là. C'est tellement beau...», commente Lucie Trudeau en décrivant le programme.

«Ce sera un événement rempli de souvenirs, de nostalgie, mais avec beaucoup de dynamisme; il y a des chansons qui brassent, qui sont là pour la joie de vivre», ajoute-t-elle. La liste des titres au menu comprend entre autres C'est si bon, La maison sous les arbres, Un amour comme le nôtre, L'amour est un bouquet de violettes, tout comme Viva Espana et Pepito.

Un invité surprise se joindra au spectacle prévu à 14 h les deux après-midis. Comme autre classique du déroulement de Place aux aînés, un hommage sera rendu à une personne centenaire. Cette année les projecteurs seront tournés vers Noëlla Lefebvre, qui a franchi le cap des 100 ans le 22 décembre dernier. 

Quelques billets au coût de 10 $ sont encore disponibles pour assister aux spectacles.

Vers le 20e anniversaire

Le maire Lévesque et le président du comité organisateur Pierre A. Dupont songent déjà à l'édition 2017, la vingtième. Pour souligner l'anniversaire, les deux hommes souhaiteraient présenter le spectacle à l'Amphithéâtre Cogeco.

Aussi, M. Dupont aimerait bien que son initiative soit reprise dans d'autres villes de la taille de Trois-Rivières. 

Il désire inviter au spectacle des représentants des services des loisirs ou de la culture de ces municipalités pour les inspirer à importer le concept chez eux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer