Les finalistes choisis au Festival de Granby

Lydia Képinski, Étienne Fletcher, Catherine Dagenais et Samuele ont... (Julie Catudal, La Voix de l'Est)

Agrandir

Lydia Képinski, Étienne Fletcher, Catherine Dagenais et Samuele ont séduit le jury du 48e Festival international de la chanson de Granby.

Julie Catudal, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Granby) Les jeux sont maintenant faits. Lydia Képinski, Étienne Fletcher, Samuele et Catherine Dagenais seront de la finale du 48e Festival international de la chanson de Granby.

Il arrive que les finalistes soient faciles à déceler, selon la cuvée du festival cette année-là. Or, cette année, plusieurs candidats auraient mérité de se retrouver en grande finale. On pense entre autres à Medhi Cayenne, à Alexandre Larouche, à Simon Daniel et à Vanessa Borduas, pour ne nommer que ceux-là.

On avait toutefois prédit la consécration de trois des quatre finalistes, avec un gros coup de coeur pour la quatrième, sélectionnés par le jury composé d'Alain Chartrand, Marie-Pier Pilote, Marc-André Sarault, François Bissoondoyal et de Vincent Garneau.

Pour les heureux élus, l'ascension à la finale, qui s'accompagne d'une bourse de 1000 $, relevait de la surprise.

La Grandméroise Liliane Pellerin n'a pas été en mesure de convaincre les juges de la garder pour la suite des choses.

Képinski trois fois primée

En plus d'accéder à la finale, la pétillante Lydia Képinski a remporté le Prix du public Yves-Gagnon et le Prix de la chanson primée SOCAN pour Apprendre à mentir, mentions également assorties de bourses de 1000 $. «Je suis sans mots. Je ne m'attendais tellement pas à recevoir ces prix-là, surtout celui de la SOCAN, a commenté la musicienne excentrique. On a trois tounes par artiste, et on est 24 à passer. J'en ai entendu de vraiment bonnes.»

Celle qui s'attendait à rentrer chez elle cette semaine prolongera finalement son séjour à Granby. 

Une belle revanche pour la Montréalaise, qui n'avait pas été retenue au terme des auditions du concours, l'an dernier. «On m'avait dit que j'étais poche! souligne-t-elle. Mon honneur est sauf. En fait, ce n'est pas une question d'honneur, c'est tout le travail qui est derrière. C'est une belle reconnaissance.»

La Trifluvienne Cynthia Marquis l'a emporté chez les... (La Voix de l'Est) - image 3.0

Agrandir

La Trifluvienne Cynthia Marquis l'a emporté chez les 6 à 9 ans. 

La Voix de l'Est

Petit Festival, grands talents

N'ayez crainte pour l'avenir de la chanson au Québec. La crème de la crème de la relève jeunesse a performé brillamment, samedi après-midi à l'église Saint-Georges, lors de la finale du 3e Petit Festival de la chanson de Granby.

Au terme de dures délibérations entre le jury, Cynthia Marquis et Marine Boulianne ont été couronnées dans leur catégorie respective, les 6 à 9 ans et les 10 à 13 ans.

Marine Boulianne, 10 ans, de La Malbaie, a offert une performance digne des grands en interprétant Je t'aime de Lara Fabian. «Je sais que je n'ai pas encore vécu de peine d'amour, a-t-elle pris soin de préciser devant une salle comble avant d'entamer sa chanson. Mais une peine d'amitié, oui. C'est donc pour ma meilleure amie.»

La jeune fille à la chevelure de feu a réussi à transmettre beaucoup d'émotion dans son interprétation.

Cynthia Marquis, une Trifluvienne de 9 ans, s'est aussi démarquée dans la finale toute féminine des 6 à 9 ans. Elle a procuré des frissons au public en chantant Ma vie, de la comédie musicale Cats.

Tout comme Marine Boulianne, Cynthia Marquis a certainement charmé les juges grâce à sa voix tout en puissance.

Les deux jeunes gagnantes auront l'occasion de performer lors du spectacle de clôture du Festival de la chanson de Granby, le 27 août prochain, au parc Daniel-Johnson. Elles ont également remporté des bourses de 600 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer