L'art sous toutes ses formes

Le Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore n'accueille pas... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore n'accueille pas que des peintres. À titre d'exemple, le musicien Bernard Lafargue est venu jouer de l'accordéon au kiosque du peintre André Buist de Yamachiche.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Des prestations musicales, des ateliers de littérature, des conférences d'artistes: le 14e Rendez-vous des peintres de Sainte-Flore a offert une programmation allant bien au-delà de la peinture.

La présidente songe d'ailleurs à modifier l'appellation de l'évènement afin de bien rendre compte de la diversité artistique qu'il représente.

Pauline Bélanger Daneault dirige le Rendez-vous des peintres depuis plusieurs années. Elle consent qu'elle ne s'attendait pas à ce que l'évènement touche une palette aussi variée de formes d'art. Dès le début, elle souhaitait toutefois y intégrer de la musique.

«Je suis une musicienne de formation, alors à travers les éditions, ça n'a pas été long que j'ai cru bon d'ajouter des groupes musicaux.»

Elle réfléchit maintenant à donner à l'évènement un titre qui englobera tous les types d'arts représentés. «Le nom comme tel, dans le temps, a été donné rapidement. L'an prochain, ce sera la 15e édition. Tant qu'à moi, ce serait le Rendez-vous des arts ou quelque chose du genre. Ça touche vraiment plus que la peinture», constate-t-elle.

Mme Bélanger Daneault avoue que cela fait bien des années qu'elle ne sollicite plus les artistes. Ce sont plutôt eux qui viennent à elle en souhaitant prendre part à cette fin de semaine où la municipalité de Sainte-Flore vibre au rythme de la culture. De plus en plus, ce rendez-vous devient un évènement incontournable dans le circuit des symposiums au Québec, autant pour les collectionneurs que pour les artistes eux-mêmes.

«Les collectionneurs viennent parce qu'ils savent qu'ils peuvent s'adresser aux artistes directement. Dans la plupart des symposiums, il y a un pourcentage qui est retenu sur le prix de vente (entre 25 % et 40 %). Ici, il n'y en a aucun. C'est à l'avantage de l'acheteur», estime-t-elle.

Ces trois jours d'activités ont réuni une soixantaine d'artistes peintres et plus de 1000 oeuvres ont été exposées un peu partout. L'exposition «hommage» mettait en vedette Marie-Sol St-Onge, cette artiste peintre qui a subi une quadruple amputation. Cette dernière a d'ailleurs présenté une conférence poignante et appréciée des visiteurs durant le Rendez-vous.

Chaque année, la municipalité de Sainte-Flore se met en mode «Rendez-vous des peintres» et cette 14e édition n'a pas échappé au mouvement de solidarité. Mme Bélanger Daneault remercie d'ailleurs les résidents d'ouvrir grand leurs portes aux artistes. «Quand les artistes arrivent, ils sont toujours émerveillés de voir la façon dont ils sont accueillis. Ils sont vraiment chouchoutés. Il y a une belle collaboration.»

Au terme du rendez-vous, la présidente artistique pour l'édition 2017 a été dévoilée. Il s'agit de l'aquarelliste de Victoriaville Hélène Charland. Le coup de coeur du public est revenu à Lucie Milette, de Shawinigan, propriétaire de la galerie Lumière au pinceau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer