C'est la fin pour Tout écartillé

Le rideau est tombé samedi soir après 22... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le rideau est tombé samedi soir après 22 représentations du spectacle Tout écartillé. C'est avec un brin de nostalgie que les artistes ont quitté l'amphithéâtre.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le rideau est tombé samedi soir après 22 représentations du spectacle Tout écartillé à l'Amphithéâtre Cogeco. C'est le coeur gros, mais satisfaits, que les artistes du Cirque du Soleil ont présenté pour une toute dernière fois cet hommage à Robert Charlebois.

Dès que les applaudissements ont cessé, les spectateurs se sont tournés vers le fleuve où ils ont pu assister au feu d'artifice du Grand Prix au centre-ville de Trois-Rivières. La scène avait quelque chose de magique.

Peu après, les artistes ont plié bagage, non sans repenser à ces soirées passées sur la scène de l'amphithéâtre. «Il y a toujours un brin de nostalgie qui s'installe quand le spectacle se termine. On crée des liens avec l'équipe du Cirque du Soleil. Ça passe tellement vite, c'était un feu roulant», constate Steve Dubé, directeur général de la Corporation des événements de Trois-Rivières.

Pour ce deuxième spectacle de la série hommage du Cirque du Soleil, la barre avait été placée très haut. Qu'à cela ne tienne, les artisans du Cirque ont su se renouveler après un premier opus réussi. «Je suis très élogieux envers le Cirque du Soleil qui, encore une fois, a ébloui les gens. Les attentes étaient très grandes et le Cirque a relevé le défi avec brio dans un spectacle qui était complètement différent de l'an passé», estime Steve Dubé.

«La couverture médiatique a été très élogieuse envers la qualité du spectacle et la création. On n'a eu que des commentaires positifs. Les retombées ont été encore plus grandes.»

Preuve du succès du spectacle, des supplémentaires ont été ajoutées à mi-chemin des représentations. C'est lors du dévoilement des chiffres finaux que l'on saura si Tout écartillé aura battu le taux d'occupation de 96 % atteint par Le Monde est fou l'an dernier. Chose certaine, la Corporation se montre très satisfaite de la façon dont s'est déroulée la vente de billets.

Déjà, on réfléchit à l'artiste qui sera à l'honneur pour le spectacle du Cirque du Soleil présenté à l'amphithéâtre l'été prochain. «On est en train de regarder quel artiste sera choisi pour l'année prochaine. On a commencé à avoir des discussions par rapport à ça», confirme M. Dubé.

L'équipe technique sollicitée

Maintenant que le Cirque du Soleil a quitté l'enceinte de l'amphithéâtre, l'équipe de techniciens doit se retrousser les manches. Le mois d'août s'annonce chargé pour eux. Dès jeudi, les artistes de Trois-Rivières en Blues s'y installeront pendant quatre jours de spectacles. Puis, les 30 et 31 août, ce sera au tour de Céline Dion de s'y produire.

«On a terminé avec le Cirque, mais il y a encore beaucoup de travail au cours des prochaines semaines. On doit retomber rapidement sur nos pattes. On est contents, mais on n'a pas le temps de festoyer très longtemps», avoue Steve Dubé. Dès la fin du spectacle samedi, des techniciens s'affairaient déjà à commencer le démontage de l'équipement technique.

«Il faut que tout soit terminé pour mercredi pour pouvoir commencer à faire le montage pour Trois-Rivières en Blues. Il faut que tout soit prêt pour l'arrivée des artistes jeudi pour les tests de son et les prestations.»

Trois-Rivières en Blues sera l'occasion pour les spectateurs d'entendre jouer un groupe de musique dans le nouveau système de son acquis récemment par la Ville de Trois-Rivières. «Avec le Cirque, c'était des bandes sonores. On a eu beaucoup de commentaires positifs sur la qualité du son, mais de l'entendre avec un band, on a hâte que les gens vivent cette expérience-là. Ça va être une première», précise-t-il.

Quant aux préparatifs pour accueillir l'équipe de Céline Dion, on assure que ceux-ci vont bon train. Le spectacle aura la même envergure au niveau technique que le spectacle présenté à Montréal et à Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer