Le Village québécois d'antan pour Félix Leclerc

C'est au Village québécois d'antan de Drummondville qu'on... (La Presse)

Agrandir

C'est au Village québécois d'antan de Drummondville qu'on reproduira le La Tuque de 1927 dans le cadre du tournage du film Pieds nus dans l'aube que réalisera Francis Leclerc.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Une importante portion du tournage du film Pieds nus dans l'aube qui sera réalisé par Francis Leclerc cet automne, aura lieu au Village québécois d'antan de Drummondville.

Le Caxtonien Fred Pellerin a agi comme coscénariste,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Le Caxtonien Fred Pellerin a agi comme coscénariste, avec le réalisateur Francis Leclerc, pour assurer le passage du roman de Félix Leclerc vers le grand écran.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Le tournage du film débutera le 22 août sur un autre site de tournage à Sainte-Catherine de la Jacques-Cartier et il se poursuivra au Village entre le 31 août et le 14 septembre. On y reviendra par la suite à deux reprises pour de plus courtes périodes en octobre ainsi qu'en janvier.

Rappelons que le film a été coscénarisé par Francis Leclerc et Fred Pellerin qui ont adapté le roman de Félix Leclerc. Le film mettra notamment en vedette Roy Dupuis, Claude Legault, Marianne Fortier, Robert Lepage et Catherine Sénart.

Même si le projet n'est désormais plus complètement le sien - il n'a participé ni au choix des interprètes ni à celui des lieux de tournage - Fred Pellerin demeure étroitement impliqué puisque le scénario continue d'être retouché et le sera encore jusque sur les plateaux de tournage.

«On a notre première répétition avec les interprètes la semaine prochaine, d'indiquer le coscénariste, et je vais y assister pour procéder à des retouches dans les dialogues. Dès la première lecture, il y aura sûrement des répliques qu'on va vouloir ajuster pour qu'ils passent mieux dans la bouche des divers comédiens.»

Il se dit très heureux des choix d'interprètes. «Roy Dupuis avait clairement manifesté son intérêt avant même qu'on l'ait écrit. On l'a fait en pensant à lui dans le rôle du père de Félix. Avec la qualité de la distribution qu'on a, on sait qu'ils vont amener le texte plus loin que ce que nous, on a écrit. Par contre, il faut savoir que le film sera surtout porté par deux enfants qui ne sont pas connus qui vont interpréter les rôles de Fédor et Félix jeunes. L'action se passe avant que Félix ne quitte La Tuque alors qu'il avait 12 ans.»

Comme l'action se déroule en Haute-Mauricie, Fred Pellerin assure que de gros efforts ont été faits par les producteurs pour trouver un site de tournage idéal dans la région, mais en vain.

«Ils n'ont pas déniché ici ce qu'ils recherchaient mais je sais qu'ils se sont assurés que les paysages soient très proches de ceux de La Tuque. Pour ce qui est du Village québécois d'antan, ça peut paraître évident mais c'est venu après de longues et intenses recherches.»

Le producteur Antonello Cozzolino a indiqué par voie de communiqué qu'il avait trouvé là une «...base unique qui nous permettra de recréer l'univers du roman de Félix Leclerc qui se déroule en 1927: des habitations d'époque, une écurie, une forge, des chemins en terre, etc. Sans compter que nous allons bénéficier d'éléments de décors et d'accessoires disponibles sur place.»

Trois semaines seront nécessaires pour préparer les plateaux sur le site même où des décors seront construits comme la façade d'un magasin général et d'une usine de l'époque.

Malgré ces travaux et le tournage en tant que tel, le Village québécois d'antan demeurera ouvert au public selon l'horaire habituel car le tournage se fera en dehors des heures d'ouverture.

Le directeur général du Village québécois d'antan, Éric Verreault, assure que les visiteurs n'en vivront pas d'inconvénients majeurs. «Tous les efforts seront déployés afin de préserver une expérience des plus agréables pour nos visiteurs. Ils auront même le privilège de voir les décors qui seraient autrement inaccessibles.»

Dans un autre ordre d'idée, Fred Pellerin planche présentement sur le scénario du film qui sera tiré de son conte L'arracheuse de temps.

Une première version a été présentée aux producteurs, les mêmes que pour Pieds nus dans l'aube. Ceux-ci espèrent pouvoir déposer une version finale devant la SODEC et Téléfilm Canada pour du financement avant les Fêtes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer