Le Satyre mise sur les variétés et les arts du cirque

La directrice générale Marie-Lyne Bédard a présenté avec... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale Marie-Lyne Bédard a présenté avec enthousiasme les deux nouveaux concepts de spectacles qui viendront enrichir la programmation du Satyre Cabaret-Spectacle. Elle collaborera avec l'imitateur humoriste Stéphane Bélanger, au centre, et l'artiste de cirque Daniel Touchette.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La relance du Satyre Cabaret-Spectacle passera par deux nouveaux concepts de spectacles que la nouvelle salle du centre-ville trifluvien ajoutera à sa programmation aussi tôt que ce jeudi pour un des deux cas.

Il s'agit des jeudis soirs qui seront confiés à l'humoriste imitateur trifluvien Stéphane Bélanger. Celui-ci élaborera des soirées de style cabaret burlesque avec différents numéros de variétés: imitations, magie, prestidigitation, numéros de ventriloques, etc.

Les soirées «Stéphane Bélanger et ses invités» seront offertes à prix populaires avec des billets au coût de 10 $ pour des spectacles qui changeront chaque semaine au gré des invités qui viendront se produire. Toujours dans la tradition des cabarets de la belle époque, l'animateur sera accompagné d'un acolyte en la personne de Klod Genest.

Les samedis soirs prendront une forme inédite ici avec la présentation de soupers-spectacles misant sur les disciplines du cirque.

L'animateur et responsable de ces soirées, l'artiste de cirque Daniel Touchette, élaborera un spectacle axé sur des numéros d'acrobatie en allant puiser dans ses nombreux contacts dans le milieu circassien lui qui y évolue depuis une trentaine d'années dont plusieurs au sein du Cirque du Soleil.

«On a élaboré une mise en scène autour du personnage d'une excentrique propriétaire de cabaret qui présentera ses différents invités. Il s'agit de numéros de haut niveau offerts par des artistes internationaux qui seront de passage», de révéler le metteur en scène.

Dans les deux cas, on veut en faire des spectacles hebdomadaires qui seront présentés à longueur d'année. Les nouveaux samedis soirs, offerts sous la forme d'un souper-spectacle au coût de 75 $ ou du spectacle seul, au coût de 40 $, débuteront le 20 août. Pour les jeudis de Stéphane Bélanger et ses invités, ils prendront leur envol dès le 4 août.

Une base solide

Avec ces nouveaux spectacles qui viennent s'ajouter aux Mardis d'humour et aux spectacles musicaux en hommage à de grands groupes les vendredis soirs et qui, tous deux, connaissent un beau succès, Marie-Lyne Bédard, directrice générale du Satyre Cabaret-Spectacle, estime avoir une base solide pour relancer les activités de cette salle de spectacle dont les premiers mois n'ont pas connu le succès escompté.

«Depuis nos débuts, nous avons pu nous faire une meilleure idée de ce que veut le public trifluvien et nous nous sommes adaptés. Les gens ne veulent pas de spectacles amateurs. On est à un point où Céline Dion vient présenter des spectacles à Trois-Rivières alors, les exigences du public sont plus grandes.

C'est pourquoi nous allons accueillir des artistes internationaux dans nos nouveaux spectacles. Nous allons être beaucoup plus structurés dans notre gestion et nous avons hâte de voir la réaction du public», a mentionné Mme Bédard.

«Quand nous avons parlé publiquement de nos difficultés, nous avons senti que le public nous appuie au même titre que les artistes dont certains se sont manifestés pour nous aider. Stéphane Bélanger a accepté de nous donner un coup de main en élaborant les jeudis soirs qu'il animera et où il présentera différents invités dans un style qui rappelle les cabarets traditionnels.

Les samedis, c'est l'idée du souper-spectacle qu'on met de l'avant avec des personnages qui vont animer la soirée à travers un scénario permettant la présentation de numéros spectaculaires de voltige, d'acrobaties, de main à main, etc.

Notre programmation de spectacles musicaux les vendredis avec des hommages sont déjà très populaires et on va ajouter une programmation beaucoup plus large dans tous les styles musicaux. On y retrouvera notamment des groupes qui ont joué jadis, au Maquisart, pour nous rappeler cette belle époque», a conclu la directrice générale.

Désormais, on favorisera la coproduction en mettant en scène des spectacles où Le Satyre ne sera pas seul à assumer le risque.

Dans cette nouvelle phase, la direction a refait ses comptes et adopté une gestion financière plus rigoureuse. Les actionnaires ont remis de l'argent dans l'entreprise et une nouvelle investisseuse dont on ne peut révéler l'identité pour l'instant s'est également jointe à l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer