Bien plus que de la magie

Les Fantastix seront de passage à la salle... (Courtoisie)

Agrandir

Les Fantastix seront de passage à la salle J.-Antonio-Thompson pour quatre représentations, les 29 et 30 juillet, ainsi que les 5 et 6 août.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Si le public a l'habitude des spectacles de magie traditionnels et des spectacles d'hypnotisme comme celui de Messmer, le spectacle des Fantastix qui sera présenté à la salle J.-Antonio-Thompson, dès vendredi, promet d'amener les spectateurs dans un univers totalement différent. Au menu, hypnotisme, illusionnisme, mentalisme, magie, cirque et bien d'autres seront au rendez-vous.

Le spectacle des Fantastix mélange plusieurs disciplines, dont... (Courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Le spectacle des Fantastix mélange plusieurs disciplines, dont l'illusionnisme, l'hypnotisme, le cirque et bien d'autres.

Courtoisie

Un spectacle qui se veut une comédie magicale, comme se plaît à le mentionner l'équipe, mais qui demeure tout de même interactif avec le public présent. «Le public est la roue du spectacle. Les gens viennent sur la scène ou sinon, on débarque dans la salle pour les faire participer à un numéro. C'est donc très interactif et le tout, avec beaucoup d'humour», souligne celui qui est magicien et dompteur d'animaux exotiques, Gao.

Au total, cinq personnages seront sur scène tout au long du spectacle, avec plusieurs disciplines en poche. «Chaque personnage a sa force, mais les cinq font de tout dans le spectacle», explique Gao.

Après plus d'une vingtaine de représentations en poche, les Fantastix débarquent dans la région avec une histoire sortie de l'année 2082, qui met en scène un passeur qui fera vivre des épreuves aux quatre autres personnages pour qu'ils puissent atteindre leur but final, soit de repartir dans le futur pour gouverner la société secrète. «Les gens peuvent s'attendre à du jamais vu, avec un univers théâtral qu'ils n'ont pas l'habitude de voir dans les spectacles de magie», mentionne Gao.

Le producteur du spectacle, Éric Young, qui est le même producteur que l'hypnotiseur Messmer, estime que les spectateurs seront en mesure de comprendre les capacités de leur cerveau à la fin du spectacle. «On sait que les humains n'utilisent pas leur cerveau à pleine capacité. La mission des personnages, c'est de faire comprendre aux gens qu'ils ne l'utilisent pas à leur plein potentiel», avoue M. Young.

Bien que des numéros de toutes sortes de disciplines sont présentés dans le spectacle, Gao précise que ce n'est pas une formule de spectacle de type gala pour autant. «On aime appliquer plusieurs disciplines en même temps dans chaque numéro. On peut donc avoir un numéro d'illusion, d'hypnose et de magie en même temps, le tout avec les cinq personnages sur scène au même moment», soutient le magicien et dompteur d'animaux exotiques.

Malgré l'assurance devant un tel projet, un défi s'impose toutefois avec un spectacle de ce genre, avoue le personnage Gao, soit celui d'avoir sans cesse à recommencer chaque soir avec un public nouveau, ne sachant pas de quelle manière il va réagir.

Même si les cinq membres des Fantastix sont expérimentés dans le domaine, ils ne sont toutefois pas à l'abri de faux pas dans le spectacle. «La magie n'est pas une science parfaite et nous ne sommes pas à l'abri de problèmes techniques, mais l'idée c'est de continuer le spectacle sans que ça ne paraisse. C'est là que notre expérience embarque», avoue le magicien.

Si on recule dans le temps, Éric Young considère qu'il aurait été impossible de produire un tel spectacle en raison du manque d'ouverture d'esprit. «Il y a plusieurs années, les gens n'avaient pas l'habitude d'interagir dans les spectacles. Avec les spectacles de Messmer, ils ont découvert ce genre de spectacle», précise-t-il.

Un spectacle qui s'adresse à toute la famille, assure M. Young, mais plus particulièrement aux personnes de 7 ans et plus pour mieux comprendre le jargon utilisé.

Les Fantastix seront de passage à la salle J.-Antonio-Thompson pour quatre représentations, les 29 et 30 juillet, ainsi que les 5 et 6 août.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer