Plus mature que jamais

L'humoriste Stéphane Fallu sera de passage à Trois-Rivières,... (Olivier Croteau)

Agrandir

L'humoriste Stéphane Fallu sera de passage à Trois-Rivières, les 5 et 6 août prochain, pour deux représentations de son spectacle Bon deuxième.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Malgré l'image d'un éternel adolescent qui lui colle à la peau, un Stéphane Fallu plus mature et plus terre à terre sera de passage au Théâtre du Cégep de Trois-Rivières, les 5 et 6 août prochain, pour la présentation de son spectacle Bon deuxième.

Sans être un spectacle autobiographique, Bon deuxième est collé sur la société actuelle, assure Stéphane Fallu. «C'est un show très actuel avec ce qui se passe présentement, car on sait que tout le monde veut être plus performant, mais si on prenait le temps de regarder ce qu'on est capable de faire et ne pas en vouloir trop, on pourrait vivre le moment présent», souligne-t-il.

Des numéros qui tentent de faire prendre conscience des comportements excessifs de notre société, explique l'humoriste. «Les gens sont tellement passionnés de ce qu'ils font que c'est excessif. Le fait de devoir suivre des conventions pour suivre les normes de la société, ça explique l'aspect de performance», soutient l'humoriste.

Avec un spectacle qui se nomme Bon deuxième, Stéphane Fallu se contente lui-même d'être bon deuxième dans la vie. «Je suis bon deuxième, car je ne suis pas le meilleur partout et je ne veux pas l'être, mais je suis correct partout par exemple», sourit-il.

L'humoriste, qui n'en est pas à son premier passage à Trois-Rivières, a bien hâte de retrouver le public trifluvien pour deux représentations. «J'aime venir faire des spectacles à Trois-Rivières, parce que le public est super généreux. Les gens de Trois-Rivières ont vu beaucoup de spectacles, donc on ne peut pas arriver avec n'importe quoi», avoue l'humoriste.

Avec un personnage devenu jeune adulte, Stéphane Fallu assure que ses fans pourront encore le reconnaître. «C'est un spectacle qui reste du Fallu, avec ma vision de la vie qui n'est pas comme les autres, mais les sujets sont plus terre à terre qu'avant et je fais beaucoup d'observations autour de ma vie, depuis l'arrivée de mes enfants et l'achat de ma maison par exemple», précise-t-il.

L'humoriste décrit son spectacle comme un mélange des genres, avec des numéros d'humour bien sûr, de la musique et une période d'improvisation à la fin du spectacle, où le public peut interagir et décider du sujet qui sera abordé. «Je me distingue des autres humoristes, car les gens me qualifient de cabotin, mais je pense que dans mes spectacles, je suis tout de même réconfortant, mais déstabilisant en même temps», confie Stéphane Fallu.

Projets futurs

Si l'humoriste avait mis plus de 10 ans avant d'offrir un deuxième spectacle à ses fans, il ne devrait pas les faire attendre aussi longtemps pour le prochain, assure-t-il. «Non, je n'attendrai pas encore 10 ans. J'ai déjà commencé à écrire pas mal pour le prochain show, avec des sujets différents. Il me reste un an et demi avec Bon deuxième, et après je veux revenir le plus vite possible avec le rodage du prochain spectacle», explique l'humoriste.

Plusieurs projets attendent Stéphane Fallu dès l'automne, avec la poursuite de son spectacle, mais aussi des projets télévisuels. On pourra d'ailleurs le retrouver pour une deuxième saison à la barre de l'émission Refuge animal, à TVA. 

L'humoriste qui n'estime pas être carriériste se dit tout de même fier de son parcours. «Je suis content d'être rendu où je suis et j'ai hâte de voir la suite. On dirait que depuis un an, je me redécouvre et je redécouvre mon métier», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer