Opération séduction réussie

  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 1 / 7
  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 2 / 7
  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 3 / 7
  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 4 / 7
  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 5 / 7
  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 6 / 7
  • Première du spectacle <em>Tout écartillé</em>, hommage à Robert Charlebois (Olivier Croteau)

    Plein écran

    Première du spectacle Tout écartillé, hommage à Robert Charlebois

    Olivier Croteau

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Robert Charlebois était visiblement ému et soulagé, mais plus que satisfait de l'hommage qui lui a été réservé mercredi soir, lors de la première représentation du Cirque du Soleil à l'Amphithéâtre Cogeco.

Robert Charlebois est passé par toute la gamme... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Robert Charlebois est passé par toute la gamme des émotions lors de la soirée de première du spectacle du Cirque du Soleil en son honneur.

Olivier Croteau

S'il n'avait pas beaucoup d'attentes avant la première du spectacle, Robert Charlebois est passé par toute la gamme des émotions lors de la soirée. «Opération réussie, mais je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter ça. Les gens à qui j'ai parlé étaient émus, bouleversés et ils ont ri, mais moi, j'ai ri et j'ai eu une petite larme, mais c'est normal, je suis ordinaire, mais pas normal», confie-t-il.

Un univers de cirque où Robert Charlebois estime s'être facilement retrouvé, malgré les folies du Cirque du Soleil. «Tous ceux qui ont aimé les chansons les retrouvent, donc l'émotion est là, mais on s'en va complètement ailleurs, c'est génial. Ce qui est fantastique c'était de redécouvrir ma musique, c'était prodigieux», lance le chanteur.

Une chose est certaine, l'icône de la chanson souhaite revenir à l'Amphithéâtre cet été. «C'est certain que je vais revenir à Trois-Rivières avec un immense plaisir. Tout le monde va être plus relax, mais déjà ce soir, c'était déjà extraordinaire», avoue Robert Charlebois.

Un spectacle attendu

Si la première du spectacle hommage à Robert Charlebois était un évènement couru par plusieurs, puisque tous et chacun était VIP pour la première, des personnalités des domaines artistique et politique ont eux aussi foulé le tapis rouge de l'Amphithéâtre pour assister à la première représentation.

On a pu voir un Robert Charlebois serein et confiant d'être séduit par la troupe à seulement quelques minutes de la première. «Pour le moment, je me sens sucré salé. On ne devrait jamais s'attendre à quelque chose, mais le Cirque du Soleil met toujours la barre de plus en plus haut donc je m'attends à quelque chose de grand» confie-t-il.

L'auteur-compositeur et grand ami de Robert Charlebois, Luc Plamondon, tenait pour sa part à être sur place pour soutenir son ami et entendre ses propres chansons écrites pour l'artiste, il y a plusieurs années. «Il était temps de lui faire un hommage, 50 ans de carrière ça se fête. En plus, c'est un très grand de l'industrie et la majorité de ses chansons ont survécu, ce qui est magnifique», sourit-il.

Même son de cloche du côté de la grande amie de Robert Charlebois, Louise Forestier, qui tenait elle aussi à être présente. «On a refait des pistes vocales ensemble dernièrement pour le spectacle, et je peux dire que 50 ans plus tard, c'est comme si les chansons avaient été écrites aujourd'hui, c'est formidable», souligne Mme Forestier.

Même si c'était maintenant au tour de Robert Charlebois de vivre l'expérience d'un tel hommage, le groupe Beau Dommage qui a vécu la même expérience l'année dernière comprenait très bien l'excitation de cette première. «C'est moins stressant pour nous, mais c'est excitant quand même, je suis très contente pour Robert, il le mérite», mentionne une des membres du groupe, Marie-Michèle Desrosiers.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque était quant à lui confiant que le spectacle serait à la hauteur de Robert Charlebois.

«On s'attend à un spectacle extraordinaire, mais c'est certain que je suis fébrile de voir sa réaction pendant et après le spectacle. Je vais pour ma part regarder le spectacle avec mes yeux et mon coeur d'enfant», avoue-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer