Les cheerleaders du Cirque du Soleil

L'équipe de cheerleading des Patriotes de l'UQTR participera... (François Gervais)

Agrandir

L'équipe de cheerleading des Patriotes de l'UQTR participera à deux numéros avec le Cirque du Soleil lors des 20 représentations de l'hommage à Robert Charlebois, à l'Amphithéâtre Cogeco.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Alors que les Petits Chanteurs ont partagé la scène avec le Cirque du Soleil l'an passé, c'est au tour des cheerleaders des Patriotes de l'UQTR de rayonner à leurs côtés, pour l'hommage à Robert Charlebois Tout écartillé. Pour la grande majorité des athlètes, c'est une expérience unique qu'ils pourront ajouter à leur feuille de route.

Depuis plus d'un mois, l'équipe de cheerleading pratique avec les artistes du Cirque du Soleil. «Ça se passe très bien avec eux, mais ils nous sortent de notre zone de confort, puisque le cirque et le cheerleading, c'est très différent. On apprend beaucoup avec eux, mais eux aussi en apprennent un peu plus sur notre sport», mentionne l'entraîneuse de l'équipe, Paméla Caron.

«C'est le Cirque du Soleil qui nous a approchés pour faire partie du spectacle hommage à Robert Charlebois. J'imagine que ce qui a fait pencher la balance, c'est notre bon rendement et notre niveau sportif d'excellence en cheerleading», soutient l'agent d'information pour le service de l'activité physique et sportive des Patriotes de l'UQTR, Yaël Blanchet Godbout.

L'équipe de l'UQTR offrira deux numéros avec le Cirque du Soleil, lors des 20 représentations. Seulement 16 membres de l'équipe participeront à ce spectacle, six garçons et 10 filles, en raison de l'horaire de production. «C'est un projet très demandant, on ne peut pas s'investir à 50 %, donc c'était des sacrifices pour certains étudiants à cause de leur emploi d'été ou de leur retour dans leur ville natale», confie Paméla Caron.

À quelques heures seulement de la première du spectacle, la fébrilité et l'excitation sont dans l'air. «C'est l'expérience d'une vie, on est très fébriles, mais on est confiant de bien rendre nos performances. On a vraiment hâte de commencer la série de représentations», avoue Mme Caron.

Une expérience enrichissante pour les membres de l'équipe estime Yaël Blanchet Godbout, puisqu'ils n'ont pas toujours la chance de côtoyer des athlètes de niveau professionnel tous les jours.

«C'est évident que les cheerleaders sont honorés d'évoluer avec des athlètes professionnels, mais c'est beaucoup de travail pour eux. Ils sont très engagés dans le projet et fébriles à l'idée d'offrir une performance devant une foule aussi grande», souligne-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer