Encore un gros nom pour Les Maëstros

Kevin Parent en répétition avec les élèves de... (François Gervais)

Agrandir

Kevin Parent en répétition avec les élèves de l'école Les Maëstros avant leur représentation.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Encore une grosse prise pour le spectacle de fin d'année de l'école Les Maëstros, qui peut rajouter à sa liste le nom de Kevin Parent. Un spectacle professionnel de fin d'année d'une grande envergure interprété par des jeunes de 4 à 20 ans et qui comprend un total de 500 costumes.

La fébrilité et la fierté étaient dans l'air ce jeudi, lors de la générale du spectacle qui avait lieu quelques heures seulement avant la représentation et pour la première fois avec le chanteur Kevin Parent. Des ajustements ont été apportés, mais le tout s'est déroulé dans la bonne humeur et l'entrain. «C'est beaucoup de coordination, ça prend de la patience, mais c'est humainement payant de faire ce genre de spectacle avec des jeunes», confie le chanteur Kevin Parent.

Une première partie du spectacle sous le thème de la musique disco, avant de laisser la place à Kevin Parent pour huit chansons interprétées avec la chorale et les élèves des Maëstros. «La difficulté cette année avec les jeunes c'est qu'ils n'avaient aucune idée des chansons discos et pour les plus jeunes, ils ne connaissaient pas Kevin Parent», avoue la directrice de l'école Les Maëstros, Mélissa Normandin Roberge. Un travail de longue haleine qui demande beaucoup d'efforts aux jeunes tout au long de l'année explique la directrice, mais qui reste un moment magique lors de la représentation puisqu'ils se retrouvent sur scène du début à la fin du spectacle.

Elle avoue qu'aller chercher des gros noms comme Kevin Parent n'est pas toujours une tâche facile, bien que l'artiste ait accepté dès la première demande. «Les premières années c'était très difficile de convaincre un artiste, mais depuis le spectacle avec Les Trois Accords en 2013, c'est très facile de les avoir dès la première fois, car ils savent maintenant qui on est», mentionne-t-elle. Après quelques recherches sur Les Maëstros, Kevin Parent a trouvé le projet très intéressant. «Je trouvais que c'était un beau concept, c'est super bon pour la communauté, car ça resserre les liens et c'est ce qui me tient à coeur», avoue-t-il.

Comme chaque année, les 920 billets ont tous trouvé preneurs. «Pour moi, c'est une fierté de remplir cette grande salle quand on sait qu'elle n'est pas toujours pleine lors des spectacles de certains artistes», souligne Mme Normandin Roberge. Une partie de l'argent amassé par la vente de billets sera remise au Club optimiste pour aider les jeunes de Shawinigan à se payer des activités culturelles.

Pour les prochaines années, la directrice voit encore grand et espère pouvoir accueillir le chanteur Alex Nevsky qui est déjà intéressé par l'événement. Après avoir accueilli Les Trois Accords, Marie-Mai, Marc Dupré, Kaïn et bien d'autres au fil des ans, Mélissa Normandin Roberge rêve d'encore plus pour le futur. «On monte d'un cran chaque année avec les artistes donc on aimerait éventuellement pouvoir convaincre Simple Plan de venir chanter avec nos élèves», conclut-elle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer