Les Jeudis centre-ville prennent leur envol

En 2014, Robert Charlebois avait attiré une foule... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

En 2014, Robert Charlebois avait attiré une foule record aux Jeudis centre-ville. Les organisateurs avaient estimé qu'aux alentours de 4500 spectateurs étaient présents.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le centre-ville de La Tuque semble déjà avoir le coeur à la fête avec son nouveau décor et la scène qui a fait son apparition au bout de la rue Commerciale.

C'est jeudi que commence la série de spectacles des Jeudis centre-ville. Pendant sept semaines, les organisateurs invitent les gens à assister aux spectacles gratuits. Les organisateurs promettent un départ spectaculaire pour la sixième édition de l'événement.

Le groupe qui rendra hommage à Gerry Boulet veut en mettre plein la vue. Plusieurs musiciens fouleront les planches et des invités spéciaux sont attendus pour le spectacle À la mémoire de Gerry-25 ans.

«Ils nous ont demandé quelque chose de spécial pour être plus près de la foule, mais c'est un secret. Ce sera tout un spectacle pour lancer les Jeudis centre-ville», a fait savoir Hélène Langlais, directrice des communications de la Ville de La Tuque.

En plus des nouveaux drapeaux qui ornent la rue Commerciale et Saint-Joseph, les organisateurs ont ajouté des journées thématiques pour 2016. Les gens pourront profiter d'un taureau mécanique et des promenades à cheval lors de la journée country qui se terminera avec un hommage à Shania Twain, le 7 juillet.

Le 21 juillet, la journée sera sous le thème des années 60-70 et pour l'occasion, une exposition de voitures sport et antiques aura lieu sur la rue Commerciale. En soirée, The New Sixties présentera une revue musicale de cette époque.

«On s'attend à une très belle année encore», affirme Mme Langlais.

Les Jeudis centre-ville se termineront le 11 août avec la présentation du spectacle de Grégory Charles. D'ailleurs, on espère rien de moins que de «fracasser le record d'assistance».

Il faut dire que depuis le début de l'événement, la proportion de touristes qui se déplacent pour l'événement est grandissante.

«On attire de plus en plus de gens de l'extérieur. [...] On reçoit beaucoup de motocyclistes. Les gens viennent de l'Abitibi en train pour les spectacles. Les gens de la communauté de Wemotaci se sont mis à venir pour assister aux spectacles. C'est rassembleur, et ça plaît autant aux gens de La Tuque qu'à ceux qui viennent nous visiter. On espère que le phénomène prenne de l'ampleur encore», a lancé la directrice des communications, Hélène Langlais.

Cette dernière n'est pas sans souligner que la gratuité des spectacles est un incitatif plutôt intéressant pour les amateurs.

«C'est gratuit et ça fait partie de notre philosophie ici à La Tuque. On veut que ce soit abordable pour tout le monde, peu importe les moyens financiers. Tout le monde peut en profiter. Ç'a ramené les gens au centre-ville», soutient Mme Langlais.

La programmation prévoit également la chanteuse Marie-Pierre Arthur le 14 juillet. Le 28 juillet, le blues sera à l'honneur lors du spectacle de Brian and the bluestorm et l'hommage Bon Jovi Xperience sera présenté le 4 août.

Le concept des Jeudis centre-ville, qui fonctionne très bien en Haute-Mauricie, intrigue d'ailleurs d'autres municipalités à travers la province.

«On a des téléphones régulièrement. Ils veulent connaître notre façon de fonctionner. La plupart des villes font des festivals, ce qui est particulier avec les Jeudis centre-ville, c'est que l'événement est présenté sur sept semaines. On monte et démonte le matériel plusieurs fois. Ça demande une énergie et une coordination particulière. C'est ce que les autres villes viennent voir», a expliqué Hélène Langlais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer