Des débuts prometteurs au FestiVoix

  • Coeur de pirate était sur la scène des Voix populaires dimanche soir. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    Coeur de pirate était sur la scène des Voix populaires dimanche soir.

    Andréanne Lemire

  • 1 / 9
  • La formation Foxtrott a précédé Coeur de pirate sur la scène des Voix populaire. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    La formation Foxtrott a précédé Coeur de pirate sur la scène des Voix populaire.

    Andréanne Lemire

  • 2 / 9
  • Les Cowboys Fringants étaient en vedette samedi sur la scène des Voix populaires. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    Les Cowboys Fringants étaient en vedette samedi sur la scène des Voix populaires.

    Andréanne Lemire

  • 3 / 9
  • Les membres des Cowboys Fringants ont soulevé la foule. ()

    Plein écran

    Les membres des Cowboys Fringants ont soulevé la foule.

  • 4 / 9
  • Les Cowboys Fringants ont accueilli l'une des foules les plus imposantes de l'histoire du FestiVoix. On estime que plus de 15 000 personnes ont envahi le port de Trois-Rivières. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    Les Cowboys Fringants ont accueilli l'une des foules les plus imposantes de l'histoire du FestiVoix. On estime que plus de 15 000 personnes ont envahi le port de Trois-Rivières.

    Andréanne Lemire

  • 5 / 9
  • Plusieurs spectateurs étaient conquis d'avance par les Cowboys Fringants. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    Plusieurs spectateurs étaient conquis d'avance par les Cowboys Fringants.

    Andréanne Lemire

  • 6 / 9
  • Le chanteur Dumas a avoué aux spectateurs que certaines de ses chansons ont été écrites alors qu'il étudiait au Cégep de Trois-Rivières. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    Le chanteur Dumas a avoué aux spectateurs que certaines de ses chansons ont été écrites alors qu'il étudiait au Cégep de Trois-Rivières.

    Andréanne Lemire

  • 7 / 9
  • La chanteuse Isabelle Boulay était en spectacle sur la scène des Voix multiples samedi. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    La chanteuse Isabelle Boulay était en spectacle sur la scène des Voix multiples samedi.

    Andréanne Lemire

  • 8 / 9
  • Les Petits Chanteurs de la Maîtrise du Cap étaient en spectacle dimanche sur la scène du hagar numéro 1 du port de Trois-Rivières. (Andréanne Lemire)

    Plein écran

    Les Petits Chanteurs de la Maîtrise du Cap étaient en spectacle dimanche sur la scène du hagar numéro 1 du port de Trois-Rivières.

    Andréanne Lemire

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Est-ce que le FestiVoix aurait pu espérer de meilleures conditions pour lancer son premier week-end d'activités? Le directeur général Thomas Grégoire ne le croit pas. Des artistes variés et attendus, une température plus que clémente: il n'en fallait pas plus pour que le FestiVoix accueille l'une des foules les plus nombreuses de son existence.

Les Cowboys Fringants peuvent se vanter d'avoir réussi à remplir à craquer le port de Trois-Rivières. L'an dernier, leur présence sur la scène des Voix populaires avait attiré une foule considérable, mais ce n'était rien face au déluge de spectateurs ce samedi soir. «Notre site était rempli à ras bord. On a dû s'ajuster. C'est une des foules les plus impressionnantes que j'ai jamais vue au 

FestiVoix», avance Thomas Grégoire. Au bas mot, on estime que plus de 15 000 personnes ont assisté au spectacle.

Avec une prévente de passeports qui surpassait celle de l'an dernier, l'organisation espérait une telle foule, qui a néanmoins été au-delà des attentes. «On savait qu'on aurait beaucoup de monde. En plus, avec le facteur météo qui a été favorable, on a eu encore plus de monde qu'on pensait», se réjouit Thomas Grégoire.

Selon lui, le FestiVoix offre une ambiance et un décor incomparable. «Ce n'est pas juste une question de musique, ça dépend aussi du lieu dans lequel on le propose», dit-il, en parcourant du regard la scène des Voix multiples. Entourée d'arbres, cette scène réussit à créer une certaine intimité avec les artistes qui s'y produisent. C'est d'ailleurs là qu'Isabelle Boulay est venue y déposer les notes du répertoire de Serge Reggiani samedi. Un moment que Thomas Grégoire qualifie de «magique».

Dimanche, c'est Coeur de Pirate qui était attendue sur la grande scène alors que le groupe QW4RTZ se produisait sur la scène des Voix multiples.

Les festivités ont été lancées le 24 juin avec une liste d'invités toute francophone pour célébrer la Saint-Jean-Baptiste. C'est le calendrier qui a permis que le Fête nationale fasse partie de la programmation du FestiVoix. Pour l'occasion, l'entrée était gratuite. «Peut-être que ça sera une occasion unique, mais en tout cas, c'était un super bon début. Tous nos sites extérieurs étaient en bleu et blanc», raconte le directeur général. 

«Pour nous, la musique francophone, c'est très important qu'il y en ait. On veut que les gens découvrent des artistes, mais qu'ils puissent voir aussi les artistes qu'ils aiment, autant anglophones que francophones. C'est un heureux mélange», constate-t-il.

Hangar no 1: un succès

Quant à la présence des Voix chorales au hangar no 1, force est de constater que l'endroit s'y prêtait bien. «C'est un lieu de patrimoine. Ce n'est pas un lieu qui est fait à l'origine pour les spectacles, mais finalement ça s'y prête très bien. L'acoustique est exceptionnelle», confirme M. Grégoire. 

C'était la toute première fois que le hangar no 1 ouvrait ses portes à la population et l'initiative a été bien accueillie par le public. «C'est magique, c'est comme une cathédrale. C'était émouvant de voir cette musique-là dans cet endroit-là.» 

M. Grégoire avoue avoir lui-même versé une petite larme lors du premier concert. «C'est un endroit un peu décalé, c'est inusité. Il y a de l'émotion et c'est ce qu'on cherche à créer. C'est à recommencer», assure le directeur général, rappelant que Voxart et le Choeur Chanteclair s'y produiront respectivement samedi et dimanche prochain.

Des gros noms sont encore à prévoir cette semaine sur les différentes scènes du FestiVoix, à commencer par la présence de Kevin Bazinet, grand gagnant de La voix 2015, sur la scène des Voix populaires mardi. C'est le duo

2Frères qui foulera les planches de la scène des Voix multiples. Mercredi, ce sont Philippe Brach et Bernard Adamus qui occuperont la scène des Voix populaires. The Wall Theatre Experience, Patrick Norman, Kaïn et Bears of Legend viennent compléter la programmation. 

Quant à Hedley et Jean-Pierre Ferland, ils clôtureront la dernière fin de semaine d'activités du FestiVoix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer