Des grands noms de l'abstraction au CERL

La directrice du Centre d'exposition Raymond-Lasnier, Marie-Andrée Levasseur,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice du Centre d'exposition Raymond-Lasnier, Marie-Andrée Levasseur, a annoncé la venue de l'exposition La question de l'abstraction, du 26 février au 21 mai 2017.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les responsables de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières et du Centre d'exposition Raymond-Lasnier (CERL) débordaient d'enthousiasme et de fierté mardi après-midi en dévoilant la venue, en 2017, d'une exposition d'envergure au CERL.

Une collaboration avec le Musée d'art contemporain de Montréal (MACM) permettra la présentation de l'exposition La question de l'abstraction.

Les visiteurs auront l'occasion de voir une trentaine d'oeuvres d'artistes qui ont marqué le courant de l'abstraction au Québec depuis 1940. Puisés dans la collection du MACM, les tableaux, sculptures et dessins exposés favoriseront la familiarisation avec l'art abstrait, tout en mettant en lumière les spécificités des artistes qui l'ont fait évoluer.

La liste des créateurs dont on pourra découvrir la démarche comprend des noms comme Marcel Barbeau, Paul-Émile Borduas, Marcelle Ferron, Claude Gauvreau, Fernand Leduc, Guido Molinari, Jean-Paul Mousseau, Jean-Paul Riopelle et Armand Vaillancourt.

«Personnellement, ce sont des oeuvres qui ont été des sujets d'examen pour moi pendant mes études en histoire de l'art. Imaginez de les avoir dans mon milieu de travail!», s'émerveillait la directrice du CERL Marie-Andrée Levasseur en énumérant les artistes qui seront en vedette.

On pourra aussi voir des oeuvres de Louis Comtois, Ulysse Comtois, Charles Gagnon, Yves Gaucher, Pierre Gauvreau, Lise Gervais, Jacques Hurtubise, Jauran, François Lacasse, Stéphane La Rue, Rita Letendre, Roland Poulin, Robert Roussil, Francine Savard, Françoise Sullivan, Claude Tousignant et Serge Tousignant. Marie-Andrée Levasseur fait remarquer que 10 des artistes retenus pour cette exposition sont des signataires du Refus global, ce manifeste artistique publié en 1948, appelant au progrès.

La directrice générale de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, Nancy Kukovica, se réjouissait aussi de la venue d'une exposition d'une telle importance en Mauricie. «Quand on est un centre d'exposition en art contemporain et qu'on a la chance de s'associer avec le Musée d'art contemporain de Montréal, c'est la cerise sur le sundae!», a-t-elle imagé.

La présidente du conseil d'administration de la Corporation, Stella Montreuil, considère pour sa part que la concrétisation de cette collaboration avec l'institution artistique montréalaise représente «une preuve de l'excellence du Centre d'exposition Raymond-Lasnier». 

Sous le commissariat de Josée Belisle, La question de l'abstraction a été présentée au MACM du 12 avril 2012 au 14 septembre 2014. Les oeuvres sélectionnées mettent en valeur des incontournables de l'abstraction, et évoquent des courants comme l'automatisme et le plasticisme, ainsi que la fusion de diverses influences classées dans le style. L'exposition a été présentée au Centre d'exposition d'Amos du 18 mars au 12 juin 2016.

«La tenue de cette exposition viendra positionner le Centre d'exposition Raymond-Lasnier à la veille de son 50e anniversaire», a noté la conseillère municipale Joan Lefebvre, aussi enchantée de l'annonce de mardi. Elle a rappelé que le CERL, une composante de la Maison de la culture, avait été créé en 1968 et a proposé plus de 500 expositions depuis son ouverture.

L'exposition sera présentée du 26 février au 21 mai 2017 et l'accès sera gratuit, comme à l'habitude.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer