Jacques Lacombe fait ses débuts à l'Opéra de Bonn

Jacques Lacombe fera ses débuts ce dimanche comme... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Jacques Lacombe fera ses débuts ce dimanche comme chef principal de l'Opéra de Bonn.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) C'est ce dimanche que le chef de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières Jacques Lacombe fera ses débuts comme chef principal de l'Opéra de Bonn, en Allemagne. Il dirigera la première de cinq représentations de l'opéra Holofernes, d'Emil Nikolaus von Reznicek.

Maestro Lacombe a été nommé chef principal de l'Opéra de Bonn en août dernier, pour un mandat de deux ans débutant avec la saison 2016-2017. Il est officiellement entré en fonction en avril, et a débuté les répétitions pour Holofernes le 18 avril.

Pour chacune des productions, il dirige le Beethoven Orchester Bonn, l'orchestre en résidence au Theater Bonn, qui présente entre autres une programmation d'opéras en plus d'autres types de spectacles.

Toujours aussi posé et rationnel, le chef semblait très zen lorsque rejoint à Bonn vendredi, avant une autre répétition. Ressent-il de la pression pour ce premier spectacle dans ses nouvelles fonctions? «Je ne pense pas du tout à ça», répond-il sans hésitation.

«Je suis là pour faire mon travail. Je suis dans la fosse et je dirige les musiciens le mieux possible! C'est une oeuvre bien particulière, créée en 1923 et jamais redonnée par la suite. C'est un mélange de styles...», ajoute-t-il en redirigeant la conversation sur la musique.

Holofernes est inspiré du récit biblique concernant Holopherne, général du roi de Babylone Nabuchodonosor, et l'héroïne juive Judith. Maestro Lacombe vante le talent des deux chanteurs qui incarnent ces personnages principaux, en ne manquant pas de souligner la force de l'ensemble des autres chanteurs et du choeur.

Le chef trifluvien a aussi de bon mots à propos des premiers contacts avec les musiciens du Beethoven Orchester Bonn qui l'ont bien accueilli.

«Le travail est un peu spécial, parce que l'orchestre compte plus de 100 musiciens, mais dans la fosse, il y en aura entre 70 et 75. Parfois il y a des remplacements, ce ne sont pas toujours les mêmes musiciens qui jouent, mais il faut quand même tous les entraîner», explique-t-il.

Maestro Lacombe fait remarquer que comme au coeur de plusieurs orchestres, les musiciens du Beethoven Orchester Bonn proviennent de plusieurs pays. La communication se fait en allemand, une langue maîtrisée par Jacques Lacombe qui s'y était particulièrement plongé lors de ses études à Vienne.

Le chef dirigera quatre productions pour l'Opéra de Bonn la saison prochaine, en commençant par La Bohème de Puccini en septembre. Suivront Lucia di Lammermoor de Donizetti, Peter Grimes de Britten et Tosca de Puccini, pour un total d'une trentaine de représentations.

En février et mars 2017, il dirigera aussi l'opéra Faust de Gounod à Berlin, où il travaille régulièrement.

Invité à situer l'Opéra de Bonn parmi les autres d'Allemagne dont ceux de Berlin, Munich et Francfort, le chef évoque un volume d'activité un peu moindre pour l'Opéra de Bonn que pour celui de Berlin, par exemple. «À Berlin, on joue à tous les soirs, alors qu'à Bonn, c'est peut-être deux ou trois fois par semaine», illustre-t-il.

L'Opéra de Bonn consacre une bonne partie de sa programmation aux compositeurs allemands et à des oeuvres rarement jouées dont Holofernes, revisitée à compter de dimanche par Jacques Lacombe et son équipe, dans une mise en scène que le chef qualifie d'«assez originale». Le spectacle sera à l'affiche le 29 mai, les 2, 18 et 24 juin et le 3 juillet.

Les 9, 11 et 12 juin, Jacques Lacombe donnera son dernier concert à la tête du New Jersey Symphony Orchestra, avant de diriger le Boston Symphony Orchestra lors du Tanglewood Music Festival les 8, 9 et 10 juillet, et le Queensland Symphony Orchestra en Australie en août.

Il sera de retour au pupitre de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières pour le concert inaugural de sa 11e saison le 17 septembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer