Dieudonné arrivera au Québec mardi

L'humoriste français Dieudonné... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'humoriste français Dieudonné

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Giuseppe Valiante
La Presse Canadienne
Montréal

Le controversé acteur et humoriste français Dieudonné offrira comme prévu une série de représentations à guichets fermés au Québec, et ce, en dépit du tollé provoqué par l'annonce de sa tournée et des actes de vandalisme commis contre la salle montréalaise où il doit se produire, ont annoncé les organisateurs, lundi.

Le comique, dont le nom complet est Dieudonné M'bala M'bala, a été accusé à de nombreuses reprises en France pour avoir enfreint les lois contre les propos antisémites et les discours haineux, ce qui a poussé des groupes juifs et le maire de Montréal, Denis Coderre, à affirmer publiquement qu'il n'était pas le bienvenu dans la ville.

Dieudonné doit arriver au Québec mardi dans le cadre d'une tournée comprenant dix spectacles à Montréal, deux à Québec et un à Trois-Rivières.

On ignore pour le moment si l'Agence des services frontaliers du Canada lui permettra d'entrer au pays malgré ses démêlés avec la justice. Mais la réputation de l'humoriste l'a certainement précédé.

Lundi, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a déclaré qu'elle n'irait pas voir Dieudonné sur scène, évitant toutefois de décréter qu'il ne devrait pas avoir le droit de mettre les pieds au Canada.

«C'est aux agents frontaliers de prendre la décision sur la base de ses antécédents judiciaires, a dit Mme Joly, qui représente une circonscription montréalaise. Ça va de soi que les propos discriminatoires ne seront pas tolérés.»

La galerie d'art africain de Montréal où Dieudonné amorcera une série de dix représentations à compter de mercredi a été vandalisée deux fois au cours des deux dernières semaines.

Le propriétaire de l'endroit, Mushagalusa Chigoho, a révélé qu'en dépit de la vitre brisée et du graffiti raciste, les spectacles auraient lieu.

«Quand le vin est tiré, il faut le boire», a-t-il indiqué.

Gino Ste-Marie, le promoteur de la tournée québécoise de Dieudonné, a reconnu que le comique avait, par le passé, «été un peu plus loin que la ligne permise».

Dieudonné devait se produire à Montréal en 2012, mais les spectacles avaient été annulés après que le promoteur eut cédé sous la pression des détracteurs de l'artiste français.

Selon le quotidien The New York Times, l'humoriste a été accusé à au moins 38 reprises par les autorités françaises pour avoir violé les lois de la France contre les discours haineux.

Plus récemment, il a été reconnu coupable d'avoir excusé le terrorisme en France dans un message publié sur Facebook en mars 2015. En novembre dernier, il a aussi été condamné en Belgique pour des présumées remarques racistes et antisémites proférées durant un spectacle à Liège, en 2012.

M. Ste-Marie a souligné que le nouveau spectacle du comique, intitulé «Dieudonné en paix», ne ressemblait pas à ceux qu'il avait présentés par le passé. Selon lui, les personnalités publiques qui l'ont attaqué n'ont pas fait leurs devoirs.

Il a ajouté que nous étions dans «un Québec libre» et que les gens avaient le droit d'écouter des artistes que d'autres trouvent détestables.

«Je suis le président du Festival du jazz de Québec et je n'aurais pas endossé le spectacle s'il était comme en 2008, a assuré Gino Ste-Marie. J'ai déjà lu le script. C'est un être humain qui veut vivre une vie normale.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer