L'Orphéon a 80 ans

Le député fédéral Robert Aubin, président d'honneur, le... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député fédéral Robert Aubin, président d'honneur, le chef de l'Orphéon Paul-André Bellefeuille et la présidente du conseil d'administration Louise Blais Magny ont dévoilé les grandes lignes d'un concert qui soulignera les 80 ans du choeur le 22 mai à la cathédrale.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'Orphéon de Trois-Rivières serait l'une des plus anciennes chorales encore en activité au Québec.

Le choeur fondé en 1936 célébrera son 80e anniversaire cette année et le soulignera par un concert éloquemment nommé Hymnes à Trois-Rivières, entièrement basé sur des oeuvres de compositeurs et arrangeurs trifluviens.

Le président d'honneur des fêtes du 80e anniversaire, le député Robert Aubin, signera lui-même les arrangements d'une pièce au programme.

Le rendez-vous se tiendra à la cathédrale de Trois-Rivières le dimanche 22 mai à 14 h sous la direction de Paul-André Bellefeuille. En livrant quelques détails sur le programme du concert, M. Bellefeuille s'est montré particulièrement fier des deux pièces créées spécialement pour l'événement.

L'organiste, compositeur, professeur et chef de choeur Raymond Perrin a composé une oeuvre d'environ trois minutes inspirée d'un texte de Gilles Vigneault, tandis que Gilles Rioux, aussi organiste, ancien directeur de l'Orphéon et actuel assistant de Paul-André Bellefeuille, a imaginé une oeuvre d'une dizaine de minutes.

«Il a même fait le texte, un petit poème sur l'Orphéon», a fait valoir le chef de choeur avant de lire les vers de Gilles Rioux rendant hommage à l'histoire de la chorale et à son enracinement dans la communauté.

Des oeuvres de J.-Antonio Thompson et de son fils Claude seront aussi interprétées, tout comme d'autres signées par Joseph-Gers Turcotte, Gilles Bellemare, Philippe Bournival, Claude Allaire, Luc Darveau, Bernard Piché et Michel Pilote.

Les différentes générations de compositeurs qui seront chantés représentent en soi, parallèlement, l'évolution de la composition pour choeur à travers les décennies.

Un quintette de cuivres, une timbale et une clarinette se joindront aux grandes orgues de la cathédrale pour soutenir les voix des choristes qui, elles, seront enrichies de la participation du choeur des Pauvres de Saint-François. Les billets pour ce concert sont vendus au coût de 25 $ (15 $ pour les étudiants et gratuit pour les 12 ans et moins) auprès des choristes ou chez Archambault.

Lors du dévoilement des grandes lignes du concert, la présidente du conseil d'administration de l'Orphéon, Louise Blais Magny, a rappelé que la chorale qui compte aujourd'hui 60 membres était à l'origine exclusivement masculine jusqu'à l'intégration des voix féminines pour en faire un choeur mixte en 1979.

Selon Mme Blais Magny, un des attraits de l'Orphéon pour ses membres émane de sa «technique musicale qui favorise l'apprentissage» pour les gens qui n'ont pas nécessairement de formation musicale.

Quant au choix du président d'honneur des fêtes du 80e anniversaire, Robert Aubin, le chef de l'Orphéon Paul-André Bellefeuille l'a sollicité davantage comme homme et musicien que comme «personnalité politique».

«On se connaît depuis le début des années 1980. J'ai été son élève et j'ai admiré sa structure pédagogique. Je lui dois énormément», a confié M. Bellefeuille en parlant de M. Aubin, qui enseignait au Séminaire de Trois-Rivières avant de se lancer en politique.

M. Aubin n'est certes pas étranger au monde de la musique et particulièrement du chant choral, lui qui fut entre autres membre de l'ensemble vocal Trois-Quatre (en dormance, dit-il) et du groupe Les Bons Jacks (décimé à la dernière élection!).

«J'invite les gens à vivre l'expérience du chant choral. C'est une expérience musicale, mais humaine aussi», vante Robert Aubin.

L'Orphéon se produira aussi lors d'un concert champêtre le 4 juin au parc des Chenaux, ainsi que lors d'une messe à la cathédrale le lendemain à 10 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer