La médiation culturelle sous la loupe

Des dizaines de chercheurs et de professionnels du... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Des dizaines de chercheurs et de professionnels du monde de la culture du Québec et de la France se réuniront au Musée québécois de culture populaire du 26 au 28 avril pour le colloque Essor de la vie culturelle au 21e siècle: politiques, interventions et initiatives.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La culture sera à l'honneur du 26 au 28 avril au Musée québécois de culture populaire à l'occasion du colloque franco-québécois Essor de la vie culturelle au 21e siècle: politiques, interventions et initiatives. Des dizaines de chercheurs et de professionnels du Québec et de la France sont attendus à ce rendez-vous organisé par le département d'études en loisir, culture et tourisme de l'Université du Québec à Trois-Rivières et le Laboratoire Litt&Arts de l'Université Grenoble-Alpes.

L'organisme Culture pour tous et le Groupe de recherche sur la médiation culturelle collaborent aussi à cet échange d'observations, d'idée et de stratégies. Les conférences et ateliers au programme auront pour but de partager les plus récentes tendances de la recherche concernant les politiques culturelles, les interventions et initiatives participatives ainsi que les meilleures pratiques de médiation culturelle. Cent-vingt-cinq personnes sont inscrites à la journée de mercredi et 75 à celles de mardi et jeudi.

«Un des principes que j'ai appliqués pour construire ce colloque, c'est de faire un maillage entre les chercheurs et les professionnels de la culture qui travaillent dans des milieux de partout dans la province», indique la coordonnatrice du colloque, Maryse Paquin, professeure au département d'études en loisir, culture et tourisme de l'UQTR.

«Mardi, le principal enjeu sera de se prononcer sur le projet de renouvellement de la politique culturelle du Québec. Les deux autres journées porteront sur la médiation culturelle: mercredi, la médiation sera vue sous l'angle du grand public, et jeudi elle sera vue sous l'angle des publics exclus, des gens qui n'ont pas accès à l'offre culturelle. Les professionnels qui tentent d'aller chercher ces publics-là se questionneront sur les méthodes, les stratégies, les programmes qui s'adressent à ceux qui connaissent un peu moins l'offre culturelle», décrit Mme Paquin.

Parmi les chercheurs et professionnels de la région qui prendront la parole, on remarque Mélanie Brisebois, de la Corporation de développement cultuel de Trois-Rivières, qui exposera la démarche d'actualisation du plan d'action en médiation culturelle à Trois-Rivières, ainsi que les chercheurs Stéphane Labbé, Jason Luckerhoff et Jacques Lemieux, qui aborderont les «non-publics» du Salon du livre de Trois-Rivières.

Aussi dans l'environnement local, Marie-Claude Larouche, Pierre-Luc Fillion et Nicole Landry présenteront leur communication «Élaboration et expérimentation d'une situation d'apprentissage en lien avec la visite du musée Boréalis: quel potentiel pédagogique pour les sciences humaines?», alors que Cynthia Aleman abordera la mise en valeur du Monastère des Ursulines de Trois-Rivières.

Maryse Paquin est aussi fière de la présence de deux professeurs émérites, Gilles Pronovost et André Thibault. «Le premier ouvre la journée de mardi, l'autre la ferme. C'est important pour notre département. Gilles Pronovost est connu internationalement avec ses études sur le temps libre et André Thibault a fait tellement dans notre région pour toute la question de l'accès aux loisirs culturels», commente Mme Paquin, qui présidera plusieurs blocs de communications et d'ateliers pendant le colloque.

Dans leur réflexion sur l'intégration de l'art dans la vie des gens, les nombreux conférenciers français et québécois se pencheront sur une longue liste de formes d'art et d'institutions culturelles, allant des musées et bibliothèques à la musique classique en passant par le livre numérique, le monde du jazz, les cinémas parallèles, le patrimoine archéologique, l'art numérique, le théâtre et le street art.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer