• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Découvertes culturelles: plus de lieux, plus de découvertes 

Découvertes culturelles: plus de lieux, plus de découvertes

Plusieurs nouveautés marquent l'édition 2016 des Découvertes culturelles... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Plusieurs nouveautés marquent l'édition 2016 des Découvertes culturelles de Trois-Rivières dont l'arrivée d'un nouveau coordonnateur en la personne de Dan Magny.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Cela fait maintenant 41 ans que l'accessibilité des citoyens à la culture n'est pas un vain concept à Trois-Rivières. La présentation des Découvertes culturelles 2016, du 29 avril au 1er mai, le prouvera une fois de plus.

La nouvelle mouture de cet événement démontre une vitalité intéressante puisque plusieurs nouveautés sont au menu et que quelque 600 artistes citoyens se produiront dans les domaines des arts visuels, des arts du cirque, des arts de la scène et du patrimoine dans onze lieux différents. Pas moins de 425 oeuvres d'art visuel seront aussi en montre.

Cinq spectacles seront présentés au cours de ce week-end dans une formule privilégiant les différents genres à bon prix puisque le prix d'entrée sera de 10 $.

Le vendredi 29 avril à 19 h, un spectacle musical sera présenté à la salle Anaïs-Allard-Rousseau dans une variété de styles: jazz, pop, rock, traditionnel, etc. Au même moment, à la salle J.-A.-Thompson, ce sont les arts du cirque qui seront à l'honneur dans la représentation de L'attrapeur de rêves, pour lequel le prix d'entrée est de 11 $.

Le lendemain, 14 h, les arts de la scène seront toujours à l'honneur avec la danse lors du spectacle Dansez le monde à la Maison de la culture. À 17 h 30, rendez-vous au Cabaret de l'Amphithéâtre Cogeco où les artistes citoyens présenteront des prestations musicales dans une ambiance feutrée propice au blues, au folk, au jazz et au soul.

Le spectacle se présentera en deux volets, un premier, gratuit, à 17 h 30 dans le hall de l'édifice et le second, au Cabaret dès 19 h, pour lequel le prix d'entrée sera de 10 $. Le même principe prévaudra le lendemain alors que la première partie gratuite sera présentée à 12 h 30 et le spectacle en cabaret, dès 14 h. Cette fois, on ciblera les artistes âgés de 5 à 17 ans.

Autre nouveauté dans l'édition 2016, l'arrivée de Boréalis comme lieu de représentations dans un domaine également nouveau dans la programmation: le patrimoine.

Le 30 avril, on offrira des spectacles de contes à 10 h et 13 h 30 alors que le dimanche, à 10 h, le Centre d'histoire de l'industrie papetière accueillera une causerie avec d'anciens bûcherons et draveurs.

Du côté des expositions visuelles, elles se dérouleront dans sept lieux: le centre culturel Pauline-Julien, le centre d'exposition Raymond-Lasnier, la Maison Rocheleau, le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac, le Musée québécois de culture populaire, le Foyer Gilles-Beaudoin de la salle Thompson et le hall Henri-Audet du l'Amphithéâtre Cogeco. Tous seront ouverts gratuitement de 13 h à 17 h du vendredi au dimanche.

Pour faciliter l'identification des lieux culturels participants, des tulipes géantes, symbole des Découvertes culturelles, seront bien visibles à l'entrée de ceux-ci. De plus, un concours permettra aux spectateurs de remporter une toile de l'artiste Marie-Sol St-Onge ainsi que des billets de spectacles pour une valeur de 1000 $.

Nouveau coordonnateur de l'événement, Dan Magny a découvert il y a quelques mois un happening culturel qu'il juge exceptionnel.

«De voir qu'on permet à des citoyens artistes amateurs de se produire sur des sites professionnels de grande qualité comme l'Amphithéâtre Cogeco où Céline Dion va chanter quelques mois plus tard, c'est assez extraordinaire. À voir le nombre de participants inscrits, on constate que les gens l'apprécient et veulent vivre cette expérience rare.»

«Cette année, en mettant sur pied des spectacles de genres plutôt que de sélectionner certains artistes pour de longues prestations comme par les années passées, on favorise encore davantage une participation populaire parce que de nombreux citoyens peuvent se présenter pour un seul numéro à l'intérieur du spectacle.

Ça donne une belle variété. En ajoutant aussi le domaine du patrimoine à notre offre, on touche à un autre secteur artistique et à plus d'artistes encore.»

«On favorise encore davantage une participation populaire parce que de nombreux citoyens peuvent se présenter pour un seul numéro à l'intérieur du spectacle.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer