Bryan Perro parle culture avec Mélanie Joly

Le directeur général et artistique de Culture Shawinigan,... (Courtoisie François-Philippe Champagne)

Agrandir

Le directeur général et artistique de Culture Shawinigan, Bryan Perro, à droite, a rencontré mardi la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. Ils étaient en compagnie du député de Saint-Maurice, François-Philippe Champagne.

Courtoisie François-Philippe Champagne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Le directeur général et artistique de Culture Shawinigan, Bryan Perro, a rencontré mardi à Ottawa la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly. Il a notamment été question de faire de Shawinigan le troisième pôle culturel du Québec, mais aussi du développement de la culture en région.

«Nous avons plusieurs projets à Culture Shawinigan, mais je ne veux pas en dire trop», affirme d'emblée Bryan Perro. «On monte plusieurs projets qui sont dans l'intérêt de Shawinigan et je suis allé rencontrer la ministre justement pour un de ces projets.»

C'est le député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, qui a permis d'ouvrir les portes du bureau de la ministre du Patrimoine à Bryan Perro. Ce dernier y était à titre de grand responsable de l'organisme Culture Shawinigan et non comme auteur, éditeur ou créateur de spectacles.

«François-Philippe [Champagne] a été très généreux de bien m'organiser cette rencontre. Et elle a été très positive», précise le directeur général de Culture Shawinigan. «Il n'y a rien de garanti dans la vie, mais ça prend des premières approches et cette première approche a été concluante et très plaisante.»

En entrevue, François-Philippe Champagne affirmait qu'il a été question lors de la rencontre de faire de Shawinigan le troisième pôle culturel du Québec. Il indique que la culture est une richesse pour Shawinigan et que des projets comme le spectacle Amos Daragon [créé par Bryan Perro] et des infrastructures comme Cité de l'Énergie démontrent tout le potentiel de la région.

«Il est même possible d'exporter la culture avec le numérique», soutient le député.

Cette rencontre tenue à Ottawa était une occasion unique pour Bryan Perro de discuter également du développement de la culture en région.

«La culture d'une nation ce n'est pas que celle de la capitale, mais aussi celle de ses régions. C'est ce que je défends. En étant à Culture Shawinigan, c'est ce que je veux faire valoir», affirme M. Perro. «C'est tout à fait possible de vivre de la Culture en région et d'y monter des projets culturels.»

Cette rencontre contraste, note le directeur général et artistique de Culture Shawinigan, avec l'attitude des conservateurs. «Mélanie Joly a été d'une très grande générosité avec moi, précise-t-il. Elle gère quand même le patrimoine canadien. Je suis Shawinigan moi. [...] Qu'elle prenne le temps de recevoir Shawinigan, je pense que c'est une belle marque de respect pour la culture en région.»

Les libéraux envisageraient de faire des consultations auprès d'intervenants de partout au Canada, à l'instar des consultations prébudgétaires des dernières mois. Cette démarche est très louable et peut s'avérer bénéfique pour les régions du Canada, estime Bryan Perro. Ce dernier a d'ailleurs offert son aide à cet égard. «Je suis là pour défendre les régions et la culture.»

Par ailleurs, le directeur général de Culture Mauricie et président du Réseau des conseils de la culture du Québec (RCRCQ), Éric Lord, a également discuté avec Mélanie Joly mardi à l'occasion d'une rencontre similaire.

Vivre le «théâtre» politique

Par ailleurs, Bryan Perro a grandement apprécié visiter le Parlement canadien et assister à une séance de la Chambre des communes. Il avoue que la joute politique est bien plus intéressante à suivre en personne qu'à la télévision.

«C'est comme le théâtre. Une pièce de théâtre filmée, ce n'est pas intéressant. Il faut être là pour avoir le contact avec les acteurs ou les politiciens», estime-t-il. 

«J'ai eu un bon bain de ce qu'est la vie d'un élu. Et ça ne me tente pas de faire ça dans la vie», ajoute-t-il en laissant échapper un rire sincère. «Ils courent d'une place à l'autre toute la journée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer