La même qualité, testostérone en plus

La directrice artistique du Festival international DansEncore Claire... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice artistique du Festival international DansEncore Claire Mayer présentait mercredi après-midi la programmation de son évènement 2016. Elle en a profité pour offrir aux nombreux invités présents une prestation extrêmement dynamique de trois membres du groupe 360 MPM qui seront du festival 2016. Ce sont, de gauche à droite, Gabriel Jobin, Rodrigo Alvarenga et Tommy Tremblay en compagnie de Claire Mayer.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La directrice artistique Claire Mayer a tracé mercredi après-midi les paramètres de la prochaine édition, la 22e, du Festival international DansEncore qui sera présenté du 2 au 5 juin prochain.

S'il faut lui accoler une caractéristique, c'est peut-être l'énergie qui ressort. L'événement accueillera quelque 150 artistes du Canada, des États-Unis, d'Argentine, de France, d'Italie et d'Allemagne avec une certaine tendance du côté de la danse contemporaine urbaine et aussi la présence d'un nombre élevé d'interprètes masculins qui devraient ajouter à la qualité à laquelle l'évènement a habitué ses fans, une dose de testostérone inaccoutumée.

Dans l'ensemble, DansEncore aura sa structure habituelle. On retrouvera l'importante présence de la relève avec plus de 2500 danseurs qui évolueront dans les vitrines et les compétitions ainsi que lors de la cinquantaine de classes de maître. On retrouvera aussi les spectacles extérieurs gratuits répartis entre la Place DansEncore au parc Champlain et la grande scène de la rue Badeaux où on reprendra le désormais traditionnel Méga party zumba fitness le vendredi 3 juin.

Retour, bien sûr, des spectacles en salle, débutant le jeudi 2 juin avec la deuxième édition du 5 à 7 expérience qui permettra à 100 personnes de côtoyer au plus près plusieurs vedettes du festival tout en dégustant bouchées gastronomiques et vins fins.

Les galas des vendredi et samedi soir à la salle Thompson demeurent d'indétrônables moments forts de l'événement et avec la présence d'une cinquantaine de danseurs des troupes Dana Foglia Dance, Tangram, Che Malambo, Pockemon Crew et Ballet Hispanico, il ne fait guère de doute qu'il en sera de même cette année.

Claire Mayer a d'ailleurs parlé de la troupe argentine Che Malambo qui se spécialise dans la danse de rue, comme de la vedette de cette 22e édition. «Dana Foglia Dance et Che Malambo sont deux troupes que j'ai découvertes par hasard au cours de l'année et ils sont incroyables! Ils nous arrivent avec des styles de danse comme on n'en a jamais vu à Trois-Rivières.»

Côté danse contemporaine, les spectacles prévus à la salle Anaïs-Allard-Rousseau les vendredi et samedi soirs mettront en vedette des compagnies bien connues pour être déjà venues à DansEncore mais dans des spectacles inédits. Company 605 présentera sa toute nouvelle création Vital Few alors que Rubberband Dance, qui était en spectacle trifluvien encore tout récemment, offrira aux festivaliers en grande première, Vic's Mix, un spectacle retraçant les 15 ans d'existence de cette compagnie montréalaise. «Il s'agit de premières que nous sommes extrêmement heureux et fiers d'accueillir», clame la directrice artistique.

«La marche était élevée pour être à la hauteur de l'édition de l'année dernière, mais je suis allée fouiller encore plus loin. J'ai eu la complicité d'invités des dernières années qui m'ont fait découvrir des choses en plus d'inciter eux-mêmes certains de leurs amis du milieu à entrer en contact avec nous. C'est peut-être la meilleure garantie de qualité que de constater que les danseurs qui passent ici disent à leurs amis de ne pas manquer notre événement.»

«La présence masculine plus importante en 2016 avec Che Malambo, Ballet Hispanico, Packemon Crew sans compter 360 MPM qui ne compteront pratiquement que des hommes, ça implique forcément une énergie toute spéciale qui va être unique à notre événement. Tout comme l'orientation de cette année vers une danse fusion contemporaine/urbaine, c'est un choix qu'on fait parce qu'on aime ça et qu'on sait que le public va adorer.»

L'an dernier, on a calculé 37 500 visites au festival par quelque 20 000 personnes différentes. Comme le chiffre est en constante progression, Claire Mayer ne doute aucunement qu'elle va dépasser ces deux chiffres pour peu que la météo soit clémente.

Les billets pour les spectacles en salle sont présentement en vente par l'intermédiaire du site www.dansencore.ca ou au 819-601-2673. Quant aux inscriptions pour les vitrines, compétitions ainsi que les classes de maître, elles se poursuivent même si on a déjà dépassé d'environ 600 danseurs les chiffres de l'an dernier déjà plus élevés que ceux de l'année précédente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer