• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Décès de Rita Lafontaine: de riches souvenirs dans la région 

Décès de Rita Lafontaine: de riches souvenirs dans la région

Jean Beaulieu en compagnie de Rita Lafontaine lors... (François Gervais)

Agrandir

Jean Beaulieu en compagnie de Rita Lafontaine lors du dévoilement du vitrail à son effigie en juin 2007.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'artiste Jean Beaulieu s'est dit «estomaqué» par le décès de Rita Lafontaine lundi. Le maître d'oeuvre du vitrail représentant la comédienne d'origine trifluvienne au parc portuaire a appris dans les médias, mardi matin, le départ de celle qu'il appelle sa «bonne amie». Une sincère relation d'amitié s'était en effet tissée entre les deux artistes à travers les années.

Janine Lebel a joué avec Rita Lafontaine au... (Archives Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Janine Lebel a joué avec Rita Lafontaine au sein des Compagnons de Notre-Dame.

Archives Le Nouvelliste

«Au départ, j'étais gêné de lui demander pour faire un vitrail d'elle. Elle ne me connaissait pas, elle ne connaissait pas mon travail. Nous sommes tombés amis quand elle est venue dévoiler le vitrail. C'est une femme qui était hyper simple», se souvient d'entrée de jeu celui qui était directeur artistique des Ateliers Art-Go, un organisme qui favorisait la réinsertion sociale de jeunes au profil marginal via la création artistique. M. Beaulieu a guidé des dizaines de jeunes dans la réalisation de vitraux représentant des personnalités de divers univers.

L'artiste avait échangé quelques conversations téléphoniques avec Rita Lafontaine pour qu'elle lui fournisse une photo dont il pourrait s'inspirer pour dessiner le vitrail, mais ce n'est qu'au dévoilement de celui-ci, en juin 2007, qu'il a finalement rencontré la comédienne. «Cette année-là, avant le dévoilement du vitrail, j'avais été nommé Personnalité de la semaine de La Presse, et j'avais fait une entrevue à RDI pour ça. Rita et moi, on s'était parlés pour l'échange de photos, c'est tout; le premier téléphone que j'ai reçu après mon entrevue, c'était elle, pour me dire: «Félicitations pour ton entrevue, tu le mérites, pour tout ce que tu fais pour les jeunes», raconte Jean Beaulieu, témoignant de la délicatesse de Rita Lafontaine.

C'est par ailleurs l'étincelle allumée par Jean Beaulieu qui a mené à la naissance d'un programme de certificat en interprétation théâtrale à l'Université du Québec à Trois-Rivières en 2010. Il avait demandé à Rita Lafontaine pourquoi elle n'enseignait pas, et quand elle a confié qu'elle serait heureuse de le faire, Jean Beaulieu a entrepris des démarches auprès de gestionnaires à l'UQTR. Le certificat a été créé et Mme Lafontaine y a enseigné pendant quelques sessions.

«J'étais content, je la voyais plus souvent quand elle venait donner ses cours!», partage son ami, qui allait aussi la voir chez elle. «Quand sa fille est morte, ça l'a beaucoup affectée. Je suis allé aux funérailles, et on ne s'est pas vus par après. On s'écrivait par Facebook et on s'appelait. C'était une personne extraordinaire, gentille, très humble. C'était vraiment quelqu'un d'avenant, qui demandait toujours des nouvelles», se souviendra Jean Beaulieu.

«Elle était son personnage»

Janine Lebel, une figure connue du milieu théâtral trifluvien, a côtoyé Rita Lafontaine au tournant des années 1960 au sein de la troupe des Compagnons de Notre-Dame. «Nous avions joué Vue du pont, d'Arthur Miller, avec Carol Ross. Sa présence sur scène était déjà exceptionnelle. Elle est partie pour Montréal par la suite», se souvient Mme Lebel, qui joue au théâtre depuis 1951.

«Chaque fois qu'elle venait à Trois-Rivières, elle nous reconnaissait. Ce n'était pas quelqu'un qui avait quitté sa ville et l'avait oubliée. Elle était tellement sympathique, elle avait de bons contacts avec les gens», apprécie Mme Lebel, qui salue également le talent de Rita Lafontaine: «Ce n'était pas une personne qui jouait, sur scène. Elle était. Elle était son personnage».

Comme une mamie

Benoit Tellier a fait partie de la deuxième cohorte du programme de certificat en interprétation théâtrale à l'UQTR et a bénéficié de leçons de jeu de Rita Lafontaine.

«Je l'ai toujours perçue comme une grand-mère, une mamie... mais une mamie rigoureuse. Elle voulait que ce soit bien fait. Quand elle se mettait en mode comédienne pour nous donner la réplique, c'était vraiment impressionnant! Elle était très généreuse avec nous malgré son statut», commente Benoit Tellier qui, plus versé dans le domaine de l'humour, avait suivi cette formation pour bonifier sa présence sur scène.

Partager

À lire aussi

  • Clémence DesRochers perd une grande amie

    Arts

    Clémence DesRochers perd une grande amie

    On pourrait dire que tout le Québec a été témoin de l'amitié qui s'est tissée entre Rita Lafontaine et Clémence DesRochers, lorsque toutes deux ont... »

  • Rita Lafontaine s'éteint à 76 ans

    Arts

    Rita Lafontaine s'éteint à 76 ans

    L'actrice québécoise Rita Lafontaine, égérie de Michel Tremblay et adorée du public, s'est éteinte lundi soir à l'âge de 76 ans. »

  • Richard Therrien | <em>Rita Lafontaine, trésor national</em>

    Richard Therrien

    Rita Lafontaine, trésor national

    CHRONIQUE / Rita Lafontaine s'est éteinte, sans faire de bruit. Comme la discrète qu'elle a toujours été. Très peu de gens la savaient malade, même... »

  • Décès de Rita Lafontaine: de riches souvenirs dans la région

    Arts

    Décès de Rita Lafontaine: de riches souvenirs dans la région

    L'artiste Jean Beaulieu s'est dit «estomaqué» par le décès de Rita Lafontaine lundi. Le maître d'oeuvre du vitrail représentant la comédienne... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer