Renée Martel et Patrick Norman à Saint-Tite

Renée Martel et Patrick Norman vont présenter le... (Courtoisie)

Agrandir

Renée Martel et Patrick Norman vont présenter le spectacle d'ouverture du 49e Festival western de Saint-Tite.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) Renée Martel et Patrick Norman, les deux incontournables de la musique country québécoise, présenteront le spectacle d'ouverture du 49e Festival western de Saint-Tite. Ce spectacle est le premier de la nouvelle tournée du duo qui lance le 15 avril l'album intitulé Nous.

«Il s'agit de deux icônes de la chanson country au Québec. Qu'ils lancent leur tournée chez nous, je pense que c'est un mariage naturel», affirme d'emblée Pascal Lafrenière, le directeur général du Festival western de Saint-Tite.

Ce spectacle de ces artistes qui entretiennent une amitié depuis 40 ans sera présenté le 9 septembre au Country Club. Les billets sont d'ailleurs déjà en vente sur le site Internet d'Ovation ou via le site du Festival western de Saint-Tite.

Déjà mercredi, plusieurs dizaines de billets avaient trouvé preneur. Le Country Club peut accueillir jusqu'à 1400 personnes. Et il ne faut pas être devin pour prédire que tous les billets devraient s'envoler plutôt rapidement.

«On s'attend à ce que ça parte rapidement, car historiquement les billets pour Renée Martel et Patrick Norman ont toujours parti rapidement. Ils ont toujours joué devant des salles combles à Saint-Tite», précise Pascal Lafrenière.

Renée Martel et Patrick Norman représentent évidemment des valeurs sûres pour le Festival western de Saint-Tite. Les deux artistes de la scène country sont des habitués de l'événement.

«Renée Martel est venue à Saint-Tite environ une quarantaine de fois. Elle est déjà venue seule et avec des collectifs. Et Patrick Norman a enregistré longtemps son émission Pour l'amour du country ici [toujours présentée à ICI ARTV]», note le directeur général de l'événement. «Il s'agit des deux figures emblématiques du country francophone du Québec. Et je pense que les gens les apprécient beaucoup.»

L'annonce du spectacle d'ouverture réunissant sur scène le duo de Renée Martel et Patrick Norman n'est qu'un avant-goût de la programmation du 49e Festival western de Saint-Tite. La grande majorité des éléments de cette programmation restent bien sûr à être dévoilés.

«Nous travaillons dans le but de la 50e édition. [..] Dès cette année, les gens vont voir qu'on s'y prépare. Et à la 50e, nous serons près à recevoir la visite avec plein de nouveautés», précise Pascal Lafrenière. «Il y aura plein de surprises, notamment en ce qui concerne l'aménagement du site pour qu'il soit plus fonctionnel. Nous avons été à l'écoute des festivaliers et nous croyons qu'ils seront ravis des changements.»

La programmation de la 49e édition n'étant pas encore terminée, la direction du Festival western affirme qu'elle est toujours à l'affût des opportunités d'affaires. Le spectacle du groupe américain Big and Rich en 2011 a toutefois laissé un goût amer aux organisateurs, qui hésitent maintenant à signer de grandes vedettes américaines. Présenté devant des grandes estrades qui n'étaient pas remplies, ce spectacle a coûté cher au Festival western.

«Lors du spectacle d'Alan Jackson [en 2010], on a pu couvrir nos frais, mais Big and Rich nous avons perdu beaucoup d'argent», avoue Pascal Lafrenière.

«Si j'ai un artiste de nouvelle génération, mais que je vends juste 1000 billets, je viens de me tirer dans le pied à la veille de la 50e édition. Mais les gens vont avoir de belles surprises cette année, même dans le country de nouvelle génération. On se dit le plus gros événement country western de l'est de l'Amérique du Nord. On veut aller plus loin pour développer une nouvelle clientèle.»

La présentation de spectacles dans les grandes estrades devient pour le moins compliquée, alors que l'endroit est utilisé pour présenter dix rodéos. Et les organisateurs ne veulent pas prendre le risque de couper dans la programmation des rodéos, car rares sont ceux qui ne sont pas présentés devant des salles combles. De plus, monter une scène pour un spectacle aux grandes estrades prend trois jours, indique le directeur général du festival.

Par ailleurs, les billets pour les Finales canadiennes de rodéo, prévues les 28 et 29 mai à Saint-Tite, sont également déjà en vente sur le site Internet du Festival ou d'Ovation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer