Un contact privilégié avec la compassion

En tournée, des moines de l'université monastique Ganden... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

En tournée, des moines de l'université monastique Ganden Jangtsé font une halte au Musée des religions du monde de Nicolet jusqu'à vendredi.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Nicolet) Fidèle à sa vocation de faire connaître au public les grandes religions, le Musée des religions du monde de Nicolet accueille jusqu'à vendredi un trio de moines bouddhistes qui sont installés pour réaliser un mandala, cette fresque colorée aux vives couleurs et aux détails excessivement complexes.

La confection d'un simple dessin aurait peu de chances de fasciner le public mais le mandala tibétain a ceci de particulier qu'il est confectionné avec du sable coloré à la texture très fine, ce qui permet, simplement en le déposant délicatement, de tracer de très menus détails sur une plaque de bois. Le sable est disposé grâce à l'utilisation d'outils spécifiques, sorte de tuyaux creux au bout desquels les moines font s'écouler très doucement le sable en faisant simplement vibrer le tuyau. L'extrême précision que permet la technique exige non seulement de la minutie, de la patience, une technique consommée mais surtout une concentration exceptionnelle qui devient une forme de méditation pour les exécutants.

Deux moines tibétains qui habitent désormais au Canada s'adonneront au cours des prochains jours à cet exercice fascinant alors qu'un troisième, le Québécois Jason Simard, est sur place pour discuter avec le public et répondre aux nombreuses questions que le bouddhisme ou le rigoureux rituel de la confection du mandala peut susciter.

Le public peut assister au travail des moines entre 10 h et 16 h 30 mercredi et jeudi. Jeudi soir, une conférence portant sur la méditation et le lâcher prise sera présentée à 19 h. Vendredi, les moines reprendront le travail vers 10 h mais auront complété l'oeuvre pour qu'on puisse procéder à la spectaculaire cérémonie de sa destruction dès 14 h, un rituel d'une durée d'environ 90 minutes. Les visiteurs sont également conviés à cette cérémonie pour le prix d'une entrée au musée qui donne évidemment accès aux autres expositions en montre.

«Il est dans notre mandat de faire connaître les grandes religions et la visite de moines tibétains est une occasion privilégiée de démystifier le bouddhisme, explique le directeur général du Musée des religions du monde Jean-François Royal. Malheureusement, comme les moines qui réalisent des événements comme celui-ci sont très en demande, on ne peut espérer les recevoir souvent. La dernière fois qu'ils sont venus, c'était en 2011 et ça avait attiré quelque 600 visiteurs dont beaucoup d'élèves de différentes écoles, très intrigués par ce rite très particulier. Une des beautés de l'activité, c'est que les gens peuvent venir et discuter en français avec le moine Jason et lui poser toutes les questions qu'ils souhaitent dans une ambiance très conviviale. Quoi de mieux que le contact direct avec un moine bouddhiste pour mieux connaître cette religion méconnue et découvrir ce qu'est la vie quotidienne d'un moine?»

C'est d'ailleurs, pour les moines, le sens même de ces visites que de faire connaître la philosophie du bouddhisme, le sens de leur vocation et apporter paix et compassion au public qui vient à leur rencontre. «Ce qu'on verrait comme un simple dessin de sable est, pour eux, beaucoup plus que ça: c'est une façon d'explorer la compassion, de vivre cette vertu. C'est un rituel qu'ils abordent avec sérieux et générosité. Par ailleurs, c'est la vocation du Musée que de renseigner, éduquer et mieux faire comprendre aux gens la notion même de différence, dit Jean-François Royal. La conférence de jeudi soir où on fera connaître la méditation et ses bienfaits s'inscrit très clairement dans ce mandat.»

Le mandala lui-même est une illustration excessivement complexe, pleine de symboles et répondant à toutes sortes de règles complètement intégrées par les moines. Celui qui est présentement exécuté au Musée est celui de la compassion.

À noter qu'on demande aux gens voulant assister à la conférence de jeudi soir de réserver leur place en appelant au musée au 819 293-6148.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer