La culture se porte bien à Trois-Rivières

Le rapport d'activités 2015 de la Corporation de... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le rapport d'activités 2015 de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières a été présenté par la présidente de la corporation, Stella Montreuil, la conseillère municipale Joan Lefebvre, et la directrice générale de la corporation, Nancy Kukovica.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La Corporation de développement culturel de Trois-Rivières (CDCTR) a dévoilé jeudi son rapport d'activités pour l'année 2015.

En considérant l'ensemble des activités proposées dans les cinq salles de spectacle, les deux centres d'exposition, les deux lieux patrimoniaux, le musée, la programmation extérieure et les activités hors murs, plus de 740 rendez-vous ont été lancés, et près de 265 000 personnes ont répondu à l'appel.

Ces données tiennent compte des activités tenues dans les infrastructures de la corporation, mais qui ne sont pas nécessairement programmées par elle.

Par exemple, des partenaires comme les troupes de théâtre amateur de la région ou le Grand orchestre de la Mauricie se produisent dans la salle Anaïs-Allard-Rousseau, ce qui contribue grandement à son occupation. Des artistes, des écoles ou compagnies de danse peuvent aussi louer la salle J.-Antonio-Thompson, par exemple, pour y présenter leurs spectacles.

En tenant compte de cette distinction, on peut préciser que la CDCTR a elle-même programmé plus de 500 activités et spectacles qui ont rejoint près de 188 000 personnes.

Dans le volet des arts de la scène, la salle J.-Antonio-Thompson a mis à l'affiche 197 spectacles, dont le quart en humour, 19 % en chanson et 12 % en théâtre. Près de 137 000 spectateurs ont assisté à ces représentations. 

Le Théâtre du Cégep de Trois-Rivières a vu l'assistance à ses spectacles bondir de 7682 personnes en 2011 à 13 238 en 2015. La salle de 460 places a présenté 41 spectacles, dont plus de la moitié en humour et 32 % en chanson.

À la Maison de la culture, la salle Anaïs-Allard-Rousseau a offert 171 spectacles, dont 107 en location. Plus du tiers de ces rendez-vous étaient consacrés au théâtre. La salle Louis-Philippe-Poisson accorde également une grande place au théâtre, puisque 60 % de ses 82 propositions y étaient consacrés, et tous ces spectacles étaient en location. On remarque que le nombre de spectacles à la salle Louis-Philippe-Poisson a diminué de moitié entre 2011 et 2015.

Le Centre culturel Pauline-Julien a pour sa part suggéré 22 sorties en 2015, comparativement à 16 en 2011. Le nombre de spectateurs y ayant assisté est passé de 455 en 2011 à 1269 en 2015. Plus de la moitié de la programmation de 2015 fut dédiée à la chanson et près du quart à la projection de films. 

La CDCTR gère une programmation extérieure, dont la série de concerts champêtres au parc des Chenaux qui a attiré près de 7000 personnes l'été dernier, pour une moyenne de 700 par concert. La première saison des pianos publics a attiré 375 spectateurs à la place Pierre-Boucher, au Musée québécois de culture populaire et à Boréalis, tandis que les six représentations de la série de théâtre insolite, avec les Sages Fous, a séduit 1250 personnes dans le vieux Trois-Rivières. Les trois représentations de théâtre à l'île Saint-Quentin par les Nouveaux Compagnons ont réuni 460 amateurs de Shakespeare.

Dans le volet des arts visuels, le Centre d'exposition Raymond-Lasnier a organisé 15 expositions présentant quelque 375 oeuvres. Le centre a accueilli 16 566 visiteurs en 2015. Le Centre culturel Pauline-Julien a pour sa part abrité 11 expositions dévoilant 380 oeuvres, vues par un total de 5120 visiteurs.

Le volet patrimoine de la corporation regroupe les activités de Boréalis, du Manoir Boucher de Niverville et de la Maison Rocheleau. Boréalis a accueilli 40 651 visiteurs en 2015, soit 14 011 de plus qu'en 2011. En marge de ses expositions, le musée a proposé une programmation de 20 activités. Le Manoir Boucher de Niverville a reçu 4820 visiteurs et a présenté 24 activités, alors que la Maison Rocheleau a vu 1352 personnes franchir sa porte.

La médiation culturelle, qui vise à optimiser l'accessibilité à la culture, fait aussi partie des actions de la CDCTR. Pour citer quelques exemples, plus de 1000 billets ont été distribués pour que des gens puissent assister à des spectacles ou événements, des prestations musicales ont été offertes dans sept résidences pour aînés et des expositions hors-murs ont orné les murs de trois résidences.

Fréquentation des salles de spectacles de la CDCTR

Salle J.-Antonio-Thompson

1045 places

197 spectacles dont 114 présentés par la CDCTR

Assistance totale: 136 960 (144 479 en 2011)

Théâtre du Cégep de Trois-Rivières

460 places

41 spectacles dont 33 présentés par la CDCTR

Assistance totale: 13 238 (7682 en 2011)

Salle Anaïs-Allard-Rousseau

250 places

171 spectacles dont 64 présentés par la CDCTR

Assistance totale: 23 750 (29 918 en 2011)

Salle Louis-Philippe-Poisson

80 places

44 spectacles, dont 14 présentés par la CDCTR

Assistance totale: 2049 (4362 en 2011)

Centre culturel Pauline-Julien

125 places

22 spectacles dont 20 présentés par la CDCTR

Assistance totale: 1269 (455 en 2011)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer