Le chanteur d'AC/DC au bord de la surdité

Brian Johnson, connu pour son timbre aigu et... (Photo archives AP)

Agrandir

Brian Johnson, connu pour son timbre aigu et des performances mettant les cordes vocales sous pression, avait rejoint le groupe en 1980 après la mort du chanteur Bon Scott.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe de rock australien AC/DC a reporté lundi les dates restantes de sa tournée américaine, après avoir appris que son chanteur Brian Johnson risquait de devenir totalement sourd s'il continuait de se produire sur scène.

Les médecins ont conseillé au chanteur de 68 ans «d'arrêter la tournée immédiatement, au risque de perdre complètement l'audition», ont annoncé les pionniers du hard rock dans un communiqué.

Le groupe jouera les dix concerts restants à une date ultérieure mais «probablement» avec un autre chanteur, a précisé AC/DC.

Brian Johnson, connu pour son timbre aigu et des performances mettant les cordes vocales sous pression, avait rejoint le groupe en 1980 après la mort du chanteur Bon Scott.

Les rockeurs avaient débuté le 2 février une série de concerts à travers les États-Unis qui devait prendre fin le 4 avril au prestigieux Madison Square Garden de New York.

Il n'est pas clair à ce jour s'ils pourront, comme initialement prévu, traverser l'Atlantique pour poursuivre leur tournée Rock or Bust en Europe. Elle devait commencer le 7 mai par Lisbonne, au Portugal, avant notamment un concert le 13 mai au Stade Vélodrome de Marseille.

Ils devaient enchaîner les dates européennes jusqu'au 12 juin à Aarhus, au Danemark.

La tournée intervenait après une année 2015 chargée, avec 53 concerts à travers le monde.

Les problèmes d'audition de Brian Johnson sont les derniers d'une série de difficultés que connaît le groupe. Il venait en effet tout juste de se relancer après s'être séparé de l'un de ses fondateurs, Malcolm Young, victime de démence.

AC/DC s'était plus tôt séparé du batteur historique Phil Rudd, condamné en juillet en Nouvelle-Zélande pour menaces de mort et possession de stupéfiants et qui reste assigné à résidence.

Le groupe a vendu plus de 200 millions d'albums depuis 1973. Son album Back in Black (1980) fait partie des meilleures ventes de l'histoire de la musique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer