Jean-Pierre Ferland clôturera le FestiVoix

Ce sera une première pour Jean-Pierre Ferland qui... (La Presse)

Agrandir

Ce sera une première pour Jean-Pierre Ferland qui sera en spectacle au FestiVoix, le dimanche 3 juillet.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pied de nez à la météo, il flottait un petit air d'été à la salle J.-A.-Thompson jeudi soir alors qu'on y a dévoilé les premiers éléments de la programmation de l'édition 2016 du FestiVoix qui aura lieu du 24 juin au 3 juillet.

Le plus gros nom annoncé? Ça dépend des goûts mais il faut bien admettre que la présence pour une toute première fois au FestiVoix de Jean-Pierre Ferland constitue un élément majeur. Ce monstre sacré de la chanson québécoise sera sur la grande scène, évidemment; il clôturera l'événement le dimanche 3 juillet.

Puisqu'on parle de la grande scène, restons-y. On pourra notamment y voir Coeur de pirate le dimanche 26 juin. Le mardi 28 juin, place à Kevin Bazinet, gagnant de l'édition 2015 de La Voix.

Signe de la diversité de la programmation de l'événement, on offrira également une soirée en compagnie de Philippe Brach en première partie de Bernard Adamus le mercredi 29 juin.

Sur la scène du monastère des Ursulines, le public pourra voir et entendre Isabelle Boulay et son spectacle consacré aux chansons du grand Serge Reggiani le samedi 25 juin. Cette scène accueillera également 2 Frères le mardi 28 juin de même que Tire le coyote le dimanche 3 juillet.

Voilà pour ce qu'il a été permis d'apprendre de la programmation dont le directeur général Thomas Grégoire assure qu'elle est complétée à plus de 90 %. On se donne jusqu'au 31 mars pour la boucler histoire de profiter d'opportunités de dernière minute. Le public en apprendra graduellement la teneur au cours des prochaines semaines.

On a aussi profité du cocktail de jeudi soir avec les partenaires de l'événement pour dévoiler la chanson thème de même que l'identification visuelle du FestiVoix 2016.

La chanson choisie pour cette 23e édition de l'événement musical de l'été trifluvien est Des coeurs par la tête de Claude Bégin que l'auteur, compositeur et interprète est venu lui-même interpréter.

Au niveau visuel, on a choisi des photos d'archives baignées de jaune illustrant l'été mauricien, misant autant sur la nostalgie que sur la notion de plaisir.

Ce premier rendez-vous de l'année pour le FestiVoix donnait assurément le ton de l'événement à venir.

«C'est important pour nous de remercier nos partenaires lors de ce cocktail qui donne vraiment le coup d'envoi à l'événement, de commenter Thomas Grégoire. La machine est partie!

Le FestiVoix est synonyme de l'été pour les trifluviens d'où notre thème de «Enfin l'été!» Ce que nous offrons, c'est un événement musical mais aussi une expérience unique au Québec alors que le public peut se promener d'un spectacle à l'autre dans le magnifique vieux Trois-Rivières avec le fleuve en arrière-plan.»

«Par ailleurs, les premiers noms de la programmation démontrent la variété de celle-ci qui est conçue pour plaire à un très large éventail de goûts. On a un monument en Jean-Pierre Ferland mais plusieurs grosses pointures comme Coeur de pirate qui a choisi de faire qu'un nombre très limité de festivals au Québec cet été dont le nôtre. La notoriété du FestiVoix est rendue là. Comme c'est désormais la norme, on retrouvera sur la scène du monastère des Ursulines des spectacles qui pourraient très bien se retrouver sur la grande scène. C'est le cas pour Isabelle Boulay dont le spectacle se savourera mieux dans une relative intimité et dans des conditions optimales.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer