Michelle Bélanger quitte le Musée des Abénakis

Michelle Bélanger quittera le Musée des Abénakis au... (Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michelle Bélanger quittera le Musée des Abénakis au printemps pour relever un nouveau défi

Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La directrice générale du Musée des Abénakis d'Odanak Michelle Bélanger quittera officiellement son poste en avril prochain pour relever un nouveau défi professionnel comme directrice générale au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke. Son successeur est déjà choisi et il s'agit de Mathieu O'Bomsawin-Gauthier, présentement directeur général adjoint.

Le poste à Sherbrooke est devenu vacant quand l'ancienne directrice générale, Marie-Claude Bibeau, a été élue députée libérale du comté de Compton-Stanstead lors de la dernière élection fédérale. Elle a, depuis, hérité du poste de ministre du Développement international et de la Francophonie.

«C'est une très belle opportunité qui s'est présentée à moi, de commenter Michelle Bélanger rejointe mercredi par Le Nouvelliste. C'est un musée qui compte une quarantaine d'employés, cinq directeurs et un budget environ trois fois plus important que celui du Musée des Abénakis. Professionnellement, après sept belles années au même endroit, je pouvais difficilement refuser ce nouveau défi même s'il vient avec son lot de contraintes.»

«L'aspect du financement demeure une question majeure et je pense avoir démontré à Odanak que j'ai les capacités pour l'affronter. Il y a aussi un défi d'augmenter la fréquentation et encore là, j'ai fait mes preuves au Musée des Abénakis alors, j'aborde cette nouvelle étape de ma carrière avec confiance. Je quitte la tête haute avec la satisfaction du devoir accompli mais c'est évident que j'ai le coeur gros, très gros, de quitter une équipe formidable à Odanak. Ils m'ont accueillie comme une des leurs dès mon arrivée et m'ont épaulé sans relâche pendant toutes ces années.»

La directrice générale du Musée des Abénakis pour encore quelques mois estime avoir amené l'institution à un niveau supérieur au cours de son mandat.

«Nous avons démontré notre capacité à monter des projets d'envergure et nous avons atteint un degré de notoriété que le Musée n'avait jamais connu auparavant dans sa longue histoire. Nous avons décroché onze prix dont deux nationaux avec le Grand Prix du tourisme canadien et le prix de l'association des musées canadiens. Ce sont des réalisations dont je suis très fière. Avec le projet d'archéologie qui a eu un retentissement très important, on a fait la preuve qu'on peut réaliser de grandes choses.»

Elle estime qu'en laissant le musée entre les mains de Mathieu O'Bomsawin-Gauthier, on verra l'institution poursuivre dans la même voie du succès.

«Mathieu a commencé comme guide au musée, il a pris de l'expérience et s'est beaucoup impliqué. Je l'avais déjà identifié pour prendre ma relève éventuelle parce qu'il est compétent, qu'il connaît les enjeux auquel le Musée est confronté et saura le guider. Il dirigera une équipe qui est à maturité et très compétente pour poursuivre sur sa lancée. Je tenais à ce que le prochain directeur général vienne de la communauté: je trouve que c'est très significatif.»

Fortement impliquée en dehors de son rôle au Musée, Michelle Bélanger devra aussi quitter plusieurs postes comme celui de présidente de Culture Centre-du-Québec, un autre au sein de l'Office de tourisme Nicolet-Yamaska de même que sa place de secrétaire du conseil d'administration de Tourisme autochtone Québec. Elle demeurera cependant sur le conseil d'administration de la Société des Musées du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer