Un match d'improvisation à l'orgue

C'est à Claudette Auchu, la plus célèbre organiste...

Agrandir

C'est à Claudette Auchu, la plus célèbre organiste de l'histoire du Forum de Montréal, qu'a fait appel Pro Organo Mauricie pour animer le match d'improvisation à l'orgue du vendredi 12 février. Mme Auchu est ici accompagnée de Raymond Perrin, au centre, arbitre du match et de Jean-Éric Guindon, président de Pro Organo Mauricie.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'orgue, instrument austère? Pas forcément, si on se fie aux six interprètes qui feront renaître une pratique datant d'une bonne quinzaine d'années et qui a eu cours pendant trois saisons: la ligue d'improvisation à l'orgue (LIO).

Cette courte renaissance, le temps d'un seul événement, aura lieu le vendredi 12 février à 19 h 30, à la chapelle du Séminaire de Trois-Rivières.

Pour cette rencontre, deux équipes s'affronteront dans un match en deux périodes. D'un côté, une équipe formée de trois organistes trifluviens: Ioan Bastarache, Claude Beaudoin et Philippe Bournival. De l'autre, un trio redoutable formé de Mélanie Barney, de Saint-Jérôme, Marc D'Anjou, de Québec et Denis Bonenfant, de Montréal.

Pour mettre de l'ambiance lors des pauses au cours de cette rencontre amicale, les organisateurs ont fait appel à une véritable légende de l'instrument sous son visage le plus divertissant en la personne de Claudette Auchu. La Shawiniganaise d'origine a marqué l'histoire du hockey et du Canadien de Montréal en seulement quatre saisons comme organiste du Canadien au Forum, entre 1969 et 1974.

C'est elle qui a imposé la musique pendant les hors-jeux et ce, malgré les réticences de ses employeurs. Elle aussi qui a instauré quelques-unes des ritournelles, auxquelles elle a donné le nom de vampings, devenues parfaitement incontournables pendant les matches de hockey. Raymond Perrin agira à titre d'arbitre de cette rencontre alors que l'humoriste Patrick Bélanger en sera l'animateur. 

Le match emprunte sa forme à l'improvisation théâtrale avec des thèmes tirés au hasard et différentes catégories de jeu: improvisations comparées, mixtes, en rafales (alors que les organistes se succèdent au clavier), etc. Il y a à l'exercice un côté résolument ludique offrant de l'orgue une vision aux antipodes de ce à quoi le grand public est habitué.

«C'est une des seules occasions d'entendre l'orgue dans un contexte léger et purement divertissant, d'expliquer Raymond Perrin. Ça nous sort des stéréotypes habituels. L'orgue se prête parfaitement à pareil exercice grâce à ses immenses possibilités venant avec les nombreux sons disponibles sur l'instrument. On peut créer des images très fortes.»

«On voit souvent l'orgue comme sévère et on l'associe au religieux alors que chez Bach, par exemple, la plupart des oeuvres pour orgue ne sont pas religieuses. Seulement, les orgues se trouvent dans les églises, souvent le seul endroit où on a l'espace pour l'installer. C'est sûr que pareil événement, dans la mesure où ça attire du monde, pourra permettre d'amasser l'argent pour assurer l'entretien dispendieux des orgues à tuyaux. Ça fait partie d'un patrimoine important qui est menacé de disparaître à long terme.»

«C'est certainement un des instruments les plus riches pour la palette d'émotions qu'il permet d'explorer. Un événement comme celui-ci, une sorte de moment de pure folie, va contribuer à le démocratiser. Beaucoup de gens n'ont même jamais entendu un orgue sonner en direct dans toute sa splendeur.»

C'est au président de Pro Organo Mauricie, Jean-Éric Guindon, qu'on doit l'idée de reprendre un match d'improvisation. «Notre mission, à Pro Organo, c'est de faire connaître l'orgue le plus possible et de le faire aimer, clame-t-il. Ce faisant, on veut contribuer à la préservation des instruments. C'est pour ça qu'il y a deux activités sur les trois de notre programmation, qui sortent des sentiers battus. Outre ce match d'improvisation, on aura, plus tard en saison, L'orgue au cinéma alors qu'il y aura projection d'un film muet qu'un organiste va accompagner sur un orgue virtuel. Ça devrait aussi être très intéressant.»

Les billets, au coût de 20 $ seront disponibles à la porte le soir de l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer