La population répond à l'appel de Manu Factum

Sonia Goulet...

Agrandir

Sonia Goulet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Nicolet) La boutique-galerie Manu Factum de Nicolet avait convié le public à un lac-à-l'épaule, lundi, pour tenter de trouver des solutions afin de donner un nouveau souffle au regroupement d'artisans. Une trentaine de personnes se sont présentées et les idées n'ont pas manqué.

«C'est beaucoup plus de monde qu'on avait prévu. Ça démontre bien l'intérêt des gens et c'était très diversifié», lance Sonia Goulet, présidente du conseil d'administration de Manu Factum.

«Ça me donne un très gros regain. On est sorti gonflé à bloc. Depuis le début je dis qu'il faut être optimiste et réaliste, mais ce soir je suis sortie de là presque juste optimiste. C'est un gros plus. J'ai bon espoir que les membres prennent une décision dans un sens favorable à la boutique», a-t-elle ajouté.

Avec cette rencontre, les dirigeants voulaient être certains d'avoir en main toutes les options possibles avant de prendre une décision. Au final, sept options seront proposées aux membres du conseil d'administration.

«C'est vraiment varié comme solution. Il y a autant des options pour rester là que des options pour déménager ou encore pour revoir complètement la formule comme fermer le lieu physique et se diriger vers quelque chose en ligne», explique Mme Goulet.

«Il y en a certaines qui avaient déjà été étudiées et des nouvelles qui sont arrivées ce soir (lundi)», ajoute-t-elle.

Aucune décision n'a été prise, les membres du conseil d'administration devront se prononcer dans les prochains jours quant à l'avenir de Manu Factum. La semaine prochaine, on devrait déjà avoir une bonne idée des actions qui seront posées.

«On ne pourra peut-être pas l'annoncer tout de suite, parce que selon la décision qui va être prise, il va y avoir des démarches à faire pour la suite», soutient la présidente du C.A.

Rappelons que la galerie-boutique Manu Factum connaît des jours difficiles. En janvier, le conseil d'administration avait convenu de ne pas renouveler le bail qui prendra fin le 31 mars. Rapidement, on s'était mis à la recherche de solutions de relance.

Encan silencieux

La présidente du conseil d'administration de Manu Factum a également invité la population à continuer de les soutenir jusqu'au 31 mars, et ce, peu importe la décision qui sera prise. Ils pourront le faire, entre autres, dès vendredi à l'occasion d'un encan silencieux. 

«Ce vendredi, on a un super vernissage pour un encan. Il y a une vingtaine d'artistes qui ont mis des objets à l'encan. C'est un encan silencieux. Les gens vont pouvoir inscrire leur nom et le montant qu'ils sont prêts à mettre, et ils vont aussi pouvoir participer à l'encan en ligne sur notre page Facebook. Ça va nous permettre de ramasser des fonds, parce que 30 % du montant va être remis à l'artisan et 70 % qu'on va garder à la boutique», a conclu Sonia Goulet.

Partager

À lire aussi

  • Manu Factum pourrait cesser ses activités

    Arts

    Manu Factum pourrait cesser ses activités

    La galerie-boutique Manu Factum de Nicolet connaît des jours difficiles au point où il se pourrait qu'elle ferme carrément ses portes au terme de son... »

  • Lac-à-l'épaule pour Manu Factum

    Arts

    Lac-à-l'épaule pour Manu Factum

    Devant les difficultés que connaît la boutique-galerie Manu Factum de Nicolet, un lac-à-l'épaule auquel le public est convié aura lieu le lundi 1er... »

  • La population répond à l'appel de Manu Factum

    Arts

    La population répond à l'appel de Manu Factum

    La boutique-galerie Manu Factum de Nicolet avait convié le public à un lac-à-l'épaule, lundi, pour tenter de trouver des solutions afin de donner un... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer