Excellent et réjouissant, encore une fois

La troupe des Productions de la 42e rue... (Sylvain Mayer)

Agrandir

La troupe des Productions de la 42e rue a emprunté à tous les genres dont le travail avec les marionnettes de Avenue Q pour monter le spectacle Coin Broadway et 42e Rue qu'ils présentent en fin de semaine à la Maison de la culture.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'idée qu'un collage de numéros de comédies musicales fasse un spectacle moins intéressant que la reconstitution intégrale d'une comédie musicale a été battue en brèche par les Productions de la 42e rue vendredi soir, si tant est que qui que ce soit ait douté d'eux ou de leur choix. Leur Coin Broadway et 42e Rue qu'ils présenteront encore samedi soir et dimanche après-midi est un divertissement tout ce qu'il y a de réjouissant.

La troupe a su tirer parti des qualités de cette formule. Elle permet une grande variété, ce dont on ne se prive pas dans ce spectacle, la surprise, l'indéniable avantage de ne choisir que des pièces fortes ou de doser au choix du metteur en scène. William Lévesque a judicieusement choisi d'insister sur les numéros forts et dynamiques plutôt que sur l'émotion, impossible à bâtir dans une succession aussi serrée d'extraits disparates.

L'équipe a particulièrement brillé dans les numéros de groupe démontrant une étonnante polyvalence. Parce que Les Productions de la 42e rue arrivent encore à nous étonner. On les savait capables de solides performances vocales, on les savait capables de danser, de jouer. Mais de monter plusieurs chorégraphies de groupe peut-être pas parfaites mais vraiment solides malgré leur complexité, les faire se succéder l'une après l'autre, arriver à faire monter l'enthousiasme dans la salle en trois ou quatre minutes, c'est assez impressionnant.

En tout cas, ça fonctionne. Le Run Freedom Run qui clôt la première partie vous laisse avec une fourmilière dans les jambes et un sourire aux lèvres. Les trois derniers numéros du spectacle, tirés de Legally Blonde The Musical et Hairspray font un effet similaire accentué par l'accumulation des bons numéros pendant la soirée.

De terminer avec Dehors, tout petit extrait emprunté à The Producers, courte chanson qui invite sans ménagement les spectateurs à quitter la salle au plus vite est une très bonne idée qui reprend la petite touche d'autodérision qui a ponctué le spectacle à quelques reprises. Sympathique.

Coin Broadway et 42e Rue se promène dans plusieurs genres musicaux mais surtout, dans toutes sortes d'atmosphères, avec passablement de bonheur. La révolte colérique et provocante de Bitch of Living ou Totally Fucked empruntés à Spring Awakening n'a rien, mais absolument rien à voir avec la dérision jubilatoire de Oublie tout! puisée dans Book of Mormon. Les trois numéros sont pourtant réussis comme l'est Hé! Séducteur tiré de Sweet Charity. La liste est assez longue des très bons numéros sur les 24 qui composent le spectacle.

Un bravo spécial à Andrée-Anne Rompré, qui s'est chargée des chorégraphies qui, dans plusieurs cas, ont fait le succès des numéros, carrément. Pour Hé! Séducteur, c'est Patrick Carrière qu'il faut féliciter. Considérons que c'est fait.

Notez qu'on ne s'ennuie à aucun moment sur les 105 minutes du spectacle. C'est, encore une fois, du travail fort bien ficelé, bien supérieur à ce qu'on devrait normalement espérer d'une troupe dont les membres font de la comédie musicale en dilettantes. On commence à avoir l'habitude de cette constante qualité d'une production à l'autre mais ça n'en demeure pas moins une sorte d'exploit.

Le metteur en scène a soutenu qu'il avait poussé les limites de la troupe un peu plus loin encore une fois et force est d'admettre qu'il était sincère et que ses interprètes ont des ressources. La salle Anaïs-Allard-Rousseau de vendredi soir était pratiquement pleine et il serait dommage qu'il n'en soit pas de même samedi soir et dimanche après-midi. Dommage, pas pour la troupe comme pour ceux qui se priveraient de cet excellent divertissement

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer