Sugar Sammy a un coeur

L'humoriste Sugar Sammy se fait une fête d'aller... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'humoriste Sugar Sammy se fait une fête d'aller offrir son spectacle à Shawinigan le 11 février prochain au profit de l'école de musique Les Maestros.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Il y a environ un an, Sugar Sammy était au centre d'une controverse tournant autour de blagues quelque peu méchantes faites sur Shawinigan.

L'humoriste avait fait face à la tempête qui soufflait sur le Centre-de-la-Mauricie sans reculer d'un pas, allant même jusqu'à dire qu'il aimerait venir présenter son spectacle à Shawinigan à la suite de l'invitation des élèves de l'école de musique des Maestros. Ce qui est devenu un spectacle-bénéfice pour cette école aura lieu le 11 février prochain au Centre des arts.

De passage à Trois-Rivières mercredi soir pour la projection publique des premiers épisodes de la troisième saison de la série humoristique Ces gars-là, Sugar Sammy a parlé avec beaucoup d'enthousiasme de la tournure pour le moins favorable qu'a pris le projet.

«C'est vraiment super cool! Déjà, à travers la Fondation Evenko, on a remis un piano neuf et des instruments de musique à l'école. Tous les profits générés par le spectacle vont aller directement à l'école qui pourra les utiliser comme ils le veulent. Je pense que ça va vraiment les aider.»

L'humoriste n'a pas encore rencontré les élèves et n'a eu de contacts qu'avec la directrice Mélissa Normandin-Roberge avec qui tout a été échafaudé. La formule semble fonctionner parce qu'il ne reste que quelques billets disponibles au balcon pour ce spectacle dans la salle Philippe-Fillion (quelque 900 places) du Centre des arts. 

«J'adore m'amuser et trouver des gags dans tout et partout. Cette fois-ci, il en est ressorti non seulement de l'humour mais aussi de la bonne humeur! On a quelque chose de beau qui est né de toute cette histoire et je pense qu'avec les Maestros, j'ai tissé un lien pour la vie. Ça va être le fun

L'humoriste présentera son spectacle En français, SVP! et plus tôt dans la journée, il fera une tournée de la ville de Shawinigan avec des représentants des Maestros et peut-être aussi des personnalités de l'endroit qui vont lui faire découvrir les beautés de leur coin de pays. «Ça va être l'occasion pour moi de trouver des gags locaux que je vais faire en spectacle le soir. C'est mon travail de créer de l'humour alors, je vais le faire.»

«Toute cette histoire a vraiment pris une belle tangente. C'est sûr que je vais faire monter les Maestros sur la scène histoire de les remercier pour tout ce qu'ils ont fait pour moi parce qu'ils ont été incroyablement généreux. Ils m'ont envoyé des vidéos sur une base quasiment quotidienne à un certain moment. C'était extraordinaire: je les adore.»

«Je ne pourrais pas être plus heureux de la tournure des événements», de confier l'humoriste en dévoilant un aspect bienveillant de sa personnalité qu'il n'expose pas souvent publiquement.

Il en a fait la preuve dans la suite de ses propos: «Je suis un peu déçu parce qu'il n'y a pas d'autres villes où j'ai provoqué des réactions aussi forte qu'à Shawinigan. Il n'y a personne qui a mordu. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Moi, je ne peux pas parler de succès pour un spectacle tant que je n'ai pas reçu deux ou trois mises en demeure. J'en magasine depuis quatre ou cinq ans mais je ne perds pas espoir.»

Il admet volontiers que cette histoire et le plaisir qu'il en tire définissent bien mieux sa véritable nature que le personnage baveux qu'il s'est créé pour la scène. «C'est un personnage qui est le fun à jouer. Dans la vie, je suis beaucoup plus calme et relax mais sur la scène, c'est là où je me défoule.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer