Golden Globes: The Revenant et DiCaprio au sommet

Leonardo DiCaprio a été couronné meilleur acteur dans... (NBC via AP)

Agrandir

Leonardo DiCaprio a été couronné meilleur acteur dans un film dramatique pour son jeu dans The Revenant. Le film a d'ailleurs mis la main sur trois statuettes.

NBC via AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le western The Revenant dans lequel Leonardo DiCaprio interprète un trappeur de légende a été couronné des prix les plus prestigieux dimanche lors de la cérémonie des Golden Globes à Los Angeles: meilleur film dramatique, meilleur acteur et meilleur réalisateur.

Leonardo DiCaprio a emporté la statuette du meilleur acteur dans un film dramatique face aux acteurs Eddie Redmayne, Will Smith, Michael Fassbender et Bryan Cranston, tandis que le film The Revenant a battu dans sa catégorie la saga journalistique Spotlight, qui faisait figure de favori.

Sylvester Stallone a remporté le prix du meilleur second rôle pour Creed. À 69 ans, l'interprète du légendaire boxeur Rocky décroche son premier Globe.

«Ce qui rend Rocky si humain est qu'il est tellement imparfait», a déclaré Sly aux journalistes en coulisses, venu au Beverly Hilton, où se déroulait la cérémonie, avec ses trois filles.

La pop star Lady Gaga, émue, a aussi été récompensée dès son premier rôle conséquent à la télévision pour la série American Horror Story.

Matt Damon, sacré meilleur acteur dans une comédie pour The Martian, s'est quant à lui déclaré «si chanceux de faire ce métier, j'ai fait beaucoup de films que personne n'a vus».

Dans ce succès commercial et critique, Matt Damon incarne un astronaute laissé pour mort sur Mars et qui doit survivre.

L'acteur a fait les frais des plaisanteries du Britannique Ricky Gervais, qui l'a qualifié de la seule «personne que Ben Affleck», son grand ami dans la vie, «n'ait jamais trompée».

Ricky Gervais, connu pour ses boutades d'un goût parfois très douteux, était de nouveau aux manettes cette année après avoir déjà animé la cérémonie entre 2010 et 2012.

«Bande de déviants sexuels qui gobent des pilules», «détendez-vous, vous êtes des mégastars talentueuses, la plupart d'entre vous au moins», a-t-il notamment lancé.

Il a aussi utilisée des allusions sexuelles grossières pour indiquer ce qu'il faisait des trois Globes qu'il a lui-même déjà gagnés.

En présentant Mel Gibson qu'il avait traité d'alcoolique, M. Gervais a déclaré: «Je voudrais dire quelque chose de gentil sur lui».

«Ok, je préfèrerais prendre un verre dans une chambre d'hôtel avec lui qu'avec Bill Cosby», la star télévisuelle accusée d'agressions sexuelles par des dizaines de femmes.

En télévision, les prix ont fait la part belle aux hispaniques, revenant notamment à l'acteur américano-guatémaltèque Oscar Isaac et au Mexicain Gael Garcia Bernal.

Ce dernier était honoré pour son rôle d'un chef d'orchestre iconoclaste dans Mozart in the Jungle, série d'Amazon.

En musique, deux des plus grands noms ont été honorés: la légende des musiques de western Ennio Morricone, 87 ans, pour The Hateful Eight, et pour la pop star montante de 23 ans, Sam Smith.

Le film hongrois Le fils de Saul a battu deux coproductions françaises, Mustang et Le tout nouveau testament pour le prix du meilleur film étranger.

Elles restent en lice pour l'Oscar du film en langue étrangère.

Les Golden Globes, récompenses du cinéma et de la télévision décernées par l'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA), offrent un outil de prédiction incertain pour les Oscars, récompenses les plus convoitées du cinéma mondial.

Seuls quelque 90 membres de l'HFPA votent pour les Globes, contre environ 6000 professionnels du cinéma pour les Oscars, qui seront remis cette année le 28 février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer