La fierté rehaussée à Louiseville

Le spectacle de clôture des fêtes du 350e... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le spectacle de clôture des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville a été grandement apprécié.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La fierté d'être Louisevillois et Louisevilloise est un sentiment que les organisateurs des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville voulaient promouvoir durant les douze derniers mois. Et Doris Scott croit fermement que le comité a réussi à atteindre son objectif.

Les fêtes du 350e anniversaire de Louiseville ont... (Stéphane Lessard) - image 1.0

Agrandir

Les fêtes du 350e anniversaire de Louiseville ont pris leur envol le 31 décembre 2014 avec une messe d'époque. Sur la photo, on aperçoit Charles du Jay, sieur de Manereuil (personnifié par Louis Pettigrew), serrant la main du maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

Stéphane Lessard

Les festivités ont pris fin le 19 décembre avec le mégaspectacle de clôture présenté à l'école secondaire l'Escale. Quelque 1400 personnes ont assisté aux deux représentations de ce spectacle mis sur pied par Jean-François Blais et Isabelle Viviers. Les organisateurs voulaient que les gens de Louiseville soient fiers de leur histoire, de leurs personnages marquants, de leurs événements. La volonté s'est matérialisée.

«Les gens ont beaucoup aimé les artistes qui étaient présents. Mais pour les gens de Louiseville, c'est la rétrospective des personnes ayant marqué l'histoire de Louiseville qui a été retenue. Le spectacle a touché les gens et il leur a donné beaucoup de fierté. On souhaite que cette fierté demeure», constate Mme Scott, la présidente du comité des fêtes.

Le volet rendant hommage aux grands Louisevillois a été particulièrement émouvant. Qu'ils soient des personnages politiques, des gens impliqués dans la vie de leur milieu ou des commerçants, la participation de ces derniers a été saluée par la présence sur scène de leurs enfants ou de leurs petits-enfants.

«Ça a fait son effet, admet volontiers Mme Scott. Ça conclut bien une année d'activités.»

Les deux salles combles du spectacle de clôture des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville ont été à l'image de l'ensemble des activités programmées en 2015. Le coup d'envoi des fêtes du 350e a été donné le 31 décembre 2014 avec une messe d'époque suivie d'une veillée du jour de l'An réunissant 450 personnes à l'école secondaire l'Escale. Depuis ce premier événement, la participation populaire n'a jamais faibli.

«On avait l'objectif de donner la chance à tout le monde de participer aux festivités. On voulait que ce soit une fête populaire et ce l'est devenu. Les gens ont participé à toutes les activités. Le grand rassemblement du mois d'août a été bon.

La reconstitution de l'arrivée de Charles du Jay (en septembre) a attiré du monde: il y avait du monde près de la rivière, on avait trois autobus qui transportaient les gens (au sud de la municipalité) et ils étaient pleins! Je n'aurais pas pensé qu'il y avait tant de gens qui s'intéressaient à l'histoire. Ça fait revivre d'où on vient. Il y a des gens dans nos ancêtres qui ont travaillé fort pour faire de Louiseville ce qu'elle est.»

Le comité organisateur a mis sur pied 25 journées d'activités. Quelque 1400 personnes ont vu la pièce de théâtre Il était une fois... en 1952, une oeuvre de Gilles A. Lessard et d'André Cournoyer. Les 1400 billets mis en circulation pour le spectacle d'humour du mois de mai ont été écoulés.

Quelque 800 billets ont été vendus pour le spectacle de Noël mettant en vedette le chanteur Marc Hervieux et l'orchestre Sinfonia. C'est sans compter la présence du Rang du 350e au Festival de la galette de sarrasin et l'organisation d'un match de hockey avec les Anciens Canadiens, en plus de l'apport de différents organismes locaux qui ont présenté des spectacles, des expositions et des conférences.

«Ça a été une grosse année, se réjouit le maire, Yvon Deshaies. Les gens ont embarqué, ils ont aimé les activités, c'était à prix populaire. Pour le 350e, je donne une note de 10 sur 10. Et pour les gens qui organiseront le 375e, ils seront mieux d'être prêts. Je le dis 25 ans d'avance!»

Des retombées

Les fêtes du 350e anniversaire de Louiseville auront marqué l'actualité locale de la dernière année, mais auront aussi des retombées à long terme. Déjà, le parc du Tricentenaire affiche une meilleure mine avec la statue relocalisée du sieur de Manereuil, l'aménagement d'une statue de la princesse Louise et l'installation de l'allée des Louisevillois. Le carnaval d'hiver, qui a été organisé par le comité des fêtes, sera de retour en 2016, au même titre que les jeudis centre-ville. Ces deux activités seront sous la gouverne de la Ville de Louiseville.

De plus, le budget du comité des fêtes lui permet de faire sa part en fournissant gracieusement de nouveaux luminaires qui décorent le centre-ville louisevillois depuis quelques semaines.

«On avait environ 350 000 $ comme budget, il va rester environ 45 000 $ de ce montant. On a eu un contrôle serré des dépenses. Tout a été gardé pour les activités. Les soupers, les frais de déplacement, on oubliait ça.

Le comité organisateur n'avait pas de salaire, nos conjoints payaient leur billet quand ils venaient à une activité, nos bénévoles payaient leur billet pour assister à un spectacle, sauf s'ils devaient être présents pour travailler», précise Mme Scott, très fière de la qualité du travail et du niveau d'engagement des membres du comité organisateur et de la participation de nombreux bénévoles.

Outre les nouveaux luminaires du centre-ville, des luminaires seront installés dans le parc du Tricentenaire grâce au surplus budgétaire du comité. Doris Scott souhaite être capable d'équiper ce parc d'installations pour du cinéma en plein air.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer