Québec réinvestit dans Secondaire en spectacle

La survie de Secondaire en spectacle est assurée... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

La survie de Secondaire en spectacle est assurée pour cette année grâce à un réinvestissement de 300 000 $ de la part du ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Durement mis à mal par des coupes budgétaires de Québec, le programme Secondaire en spectacle peut maintenant respirer. Sa survie est assurée pour cette année grâce à un réinvestissement de 300 000 $ de la part du ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

«L'aide financière de 300 000 $ est une très bonne nouvelle. Les coupes mettaient en péril la survie du programme Secondaire en spectacle. Avec cette aide, ça vient nous rassurer sur l'avenir du programme», estime Vincent Mercier, l'initiateur et responsable du mouvement Les jeunes pour Secondaire en spectacle créé l'hiver dernier. «Les coupes étaient plus importantes. Par contre, sur les 400 000 $ de coupés, nous retrouvons 300 000 $.» 

Vincent Mercier était finissant à l'école secondaire des Chutes de Shawinigan lorsqu'il a, avec Maëlle Benoit, lancé une campagne de mobilisation et une pétition pour que l'événement Secondaire en spectacle soit sauvé. Aujourd'hui étudiant au Collège Shawinigan, Vincent Mercier garde un très bon souvenir de ses moments passés sur les planches des scènes de Secondaire en spectacle. Il avoue que ce programme lui a permis de se dépasser et d'avoir plus confiance en lui. 

«Ça m'a aidé à pouvoir parler en public, à être capable d'écrire des textes de présentation ou des sketchs. Je me suis fait aussi beaucoup d'amis lors de mes cinq ans à Secondaire en spectacle», souligne-t-il. 

Sa passion pour ce programme n'est pas éteinte. Il accompagne actuellement des jeunes qui animeront des galas de Secondaire en spectacle. 

La nouvelle du réinvestissement dans le programme de Secondaire en spectacle est aussi vu d'un très bon oeil à l'Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie, l'organisme chargé de la coordination des finales régionales. 

«C'est une très bonne nouvelle. Ça vient de confirmer le rendez-vous panquébécois, ce qui encourage les jeunes à participer aux finales locales. D'ailleurs, quelques écoles de la région ont déjà commencé les auditions», explique Roger Trudel de l'Unité régionale de loisir et de sport de la Mauricie. 

Les quinze finales locales en Mauricie auront lieu en février et en mars prochain. La finale régionale aura quant à elle lieu à La Tuque en avril. Il s'agit d'une première.

«La nouvelle du réinvestissement arrive à temps», note M. Trudel qui indique que l'an dernier la Mauricie a connu une participation record à Secondaire en spectacle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer