L'aventure, comme si on y était

La plus récente aventure de Frédéric Dion, c'est... (François Gervais)

Agrandir

La plus récente aventure de Frédéric Dion, c'est ce bouquin, Antarctique solo, rédigé par Bryan Perro et portant sur la traversée de l'Antarctique qu'a réalisée l'aventurier l'an dernier.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) On le connaît pour ses conférences, des vidéos sur le web, pour les reportages entourant ses aventures mais l'aventurier Frédéric Dion vient de franchir une nouvelle étape dans sa carrière avec la sortie du bouquin Antarctique solo.

Bryan Perro ... (Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Bryan Perro 

Le Soleil

Certes, il ne l'a pas écrit lui-même, mais ce récit de son aventure de l'an dernier en Antarctique par la plume de Bryan Perro est son histoire et il en assume complètement le contenu. Avec ses 192 pages de texte, le livre n'est pas une brique et il se lit fort bien. C'est ce que souhaitait l'aventurier.

«La plupart des gens à qui je l'ai offert m'ont dit l'avoir lu en une journée et ça me réjouit, d'indiquer Dion en entrevue. Ça veut dire que le livre est bon et qu'il n'est pas décourageant à lire. C'est exactement ce que je voulais.» C'est d'autant plus vrai que le procédé de rédaction mis en place par Bryan Perro a permis à l'aventurier de s'assurer que toutes les portions du récit lui convenaient à mesure qu'elles étaient écrites. 

Le principe narratif est simple en même temps qu'astucieux dans la mesure où ça fait de Antarctique solo un récit d'aventure qui peut se dévorer sans que le lecteur s'arrête à méditer sur les réflexions de l'aventurier. Le récit s'ouvre sur le moment où Frédéric Dion, au milieu de l'Antarctique, a perdu le précieux traîneau contenant tous ses effets dans un blizzard.

Il sait, dès lors, qu'il n'a qu'une vingtaine de minutes pour le retrouver avant que la tempête n'efface ses traces et fasse disparaître le traîneau à jamais. Chaque chapitre de l'ouvrage représente une de quatorze minutes au cours desquelles l'aventurier cherche le traîneau et fait face non seulement à l'échec de son aventure mais à sa mort avec toutes les réflexions que cela peut comporter.

Plus qu'à une aventure exceptionnelle, Perro et Dion convient les lecteurs à partager les valeurs de l'aventurier, qui offre ses réflexions sur la vie, sur la valeur de l'aventure, son sens. «Je peux dire que je réponds au moins à la question que plusieurs se posent à savoir pourquoi je fais des choses aussi démesurées que ça. Je montre qu'il y a une différence fondamentale entre prendre des risques dans la vie et risquer sa vie.»

L'aventurier donne aussi, dans un dernier chapitre, sa version définitive sur la polémique qui a éclaté à son retour quant à l'aspect officiel de son exploit de traverser l'Antarctique par son centre et sans accompagnement.

Il affirme que le livre s'adresse à tous et qu'il se veut une invitation à oser prendre des risques. Des risques calculés, adaptés à la réalité de chacun et à sa personne. «C'est sûr que j'ai certains talents particuliers que j'ai poussés le plus loin possible mais je pense que chacun a en lui des talents qui méritent d'être développés. Les aventures sont multiples dans la vie. Pour moi, donner des conférences, c'est aussi une aventure, comme être papa. En fait, chercher l'excellence peu importe ce qu'on fait, c'est une aventure.»

À travers ses conférences comme à travers son bouquin, il souhaite inspirer des gens, faisant là une distinction entre motiver et inspirer. «Je peux donner une conférence et motiver les gens mais ça implique une influence extérieure. Moi, j'aime inspirer. J'aime qu'en proposant mes réflexions, je mette un spectateur ou un lecteur en contact avec sa propre motivation personnelle, intime. Mes aventures, ce n'est pas si important: ce qui compte, c'est ce que j'en ai appris qui peut se transposer dans la vie des autres.»

Tout est-il dit dans ce livre? «Non. J'en dis beaucoup, mais je travaille présentement avec ma femme à la rédaction d'un livre sur l'antidoute, un outil de nature psychologique que chacun peut utiliser. Ça ne sera pas le même genre de livre: il va être question de notre attitude, la base de notre approche de tout.» 

Pour ce qui est de nouvelles aventures, Dion en a quelques-unes en tête mais aucune de grande envergure qui pourrait se réaliser avant deux années. Pour l'instant, 5000 copies de son Antarctique solo ont été imprimées et distribuées dans les librairies partout au Québec. Reste à voir si elles vont se vendre mais la sortie se fait à un moment qu'on pourrait qualifier de propice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer