American Music Awards: émouvante Céline

La foule s'est levée d'un bond lorsque Céline... (Associated Press)

Agrandir

La foule s'est levée d'un bond lorsque Céline Dion est apparue sur scène, vêtue d'une longue robe noire, bordée de dessins de fleurs. Sur des images de Paris, accompagnée d'un orchestre à cordes, elle a livré une interprétation émouvante de la chanson Hymne à l'amour qu'Édith Piaf avait écrite en 1949 pour son amant Marcel Cerdan, décédé dans un accident d'avion.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est une Céline Dion à fleur de peau qui s'est présentée sur la scène des American Music Awards hier pour chanter la puissante Hymne à l'amour d'Édith Piaf en hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre.

L'acteur et musicien Jared Leto a présenté la Québécoise. En introduction, il a raconté qu'il gardait d'excellents souvenirs du Bataclan (lieu des attentats), où il avait donné un spectacle sept mois plus tôt avec son groupe Thirty seconds to Mars. «Quelle différence une journée peut faire», a-t-il déclaré. Leto avait des amis et des collègues parmi les 129 victimes de la tuerie, un évènement qui a laissé une cicatrice dans le monde, a-t-il dit.

«La paix est possible», a-t-il toutefois rappelé. Il a souligné que plusieurs artistes dans la salle étaient fils et filles d'immigrants et que le fondateur d'Apple, Steve Jobs, était le garçon d'un immigrant syrien. Tous les pays du monde ont de l'importance, a-t-il conclu.

La foule s'est levée d'un bond lorsque Céline Dion est apparue sur scène, vêtue d'une longue robe noire, bordée de dessins de fleurs. Sur des images de Paris, accompagnée d'un orchestre à cordes, elle a livré une interprétation émouvante de la chanson qu'Édith Piaf avait écrite en 1949 pour son amant Marcel Cerdan, décédé dans un accident d'avion.

Jennifer Lopez en feu

Plus tôt, la 43e cérémonie avait commencé en force. Jennifer Lopez, dont c'était la première animation, était en feu dès le début du gala. Elle a parti la fête de façon énergique avec un numéro dansé enlevant sur les plus grands succès musicaux de l'année.

Le premier prix, présenté par nul autre que Prince, a été remis au Canadien The Weeknd dans la catégorie Meilleur album Soul/R&B. L'artiste, en nomination dans cinq catégories, a plus tard remporté le trophée de l'Artiste masculin Soul/R&B.

Malgré le départ de Zayn Malik, One Direction a mis la main sur les prix d'Artiste de l'année et de Meilleur duo ou groupe pop/rock.

Récipiendaire du prix pour Meilleur album rap/hip hop, Nicki Minaj a tenu à remercier ses admirateurs, disant que son dernier disque The Pinkprint avait été difficile à écrire. «Trouvez votre voix, votre but avant qu'il ne soit trop tard», a-t-elle déclaré. Elle a également été nommée Meilleure artiste rap/hip hop.

Le trophée du Nouvel artiste de l'année a échappé à The Weeknd et à Walk the Moon pour aller au chanteur country Sam Hunt.

Ariana Grande a réussi à battre Taylor Swift et Meghan Trainor dans la catégorie Artiste féminine pop/rock. Skrillex, Diplo et Justin Bieber ont été récompensés pour leur collaboration sur Where are ü now.

Hautes en couleur

Les performances ont toutes été hautes en couleur. Les producteurs avaient encore une fois mis toute la gomme sur les décors, les jeux de lumière et la pyrotechnie. L'escalier déployé lors de la prestation de Selena Gomez était majestueux. Dommage que le lipsync beaucoup trop évident de la chanteuse gâchait notre plaisir. Autre jeune vedette, Ariana Grande a de son côté montré son charisme et son aplomb vocal.

Moment rafraîchissant que ce duo Meghan Trainor et Charlie Puth qui ont entonné leurs succès Like I'm gonna lose you et Marvin Gaye. Mais leur baiser langoureux forcé à la fin nous a laissé un goût amer.

La star féminine du country Carrie Underwood y est allée d'une version de Heartbeat toute en élégance. Elle a décroché un peu plus tard le titre d'Artiste féminine country.

L'interprétation de Gwen Stefani de la chanson Used to love you semblait forcée. Pas aussi touchante qu'on aurait aimé qu'elle soit surtout quand on connaît l'histoire derrière la pièce (son divorce récent avec Gavin Rossdale).

Quelle pièce divertissante que cette Shut up and dance de Walk The Moon ! Le chanteur aurait toutefois eu intérêt à moins bouger et à garder son souffle pour chanter...

Le groupe Coldplay nous a mis la bouche pour la sortie de son nouvel album A head full of dreams. Belle prestation du leader Chris Martin, toujours aussi à l'aise sur une scène.

Peut-on finalement souligner que le fait de couper tous les sacres des chansons est franchement désagréable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer