Pro Organo: concert et improvisation pour la 45e saison

Pro Organo a lancé la programmation de sa... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Pro Organo a lancé la programmation de sa 45e saison. Sur la photo, Jean-Éric Guindon, président de Pro Organo, Ioan Bastarache, titulaire des orgues de la cathédrale de Trois-Rivieres, Raymond Perrin, conseiller artistique, et Céline Tessier, administratrice.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Pour sa 45e saison, Pro Organo a décidé de mettre un pied en dehors du cadre et présente une programmation qui mettra l'orgue en valeur de manière différente.

Le nombre de spectacles a été réduit à trois mais les spectateurs ne seront pas en reste. «Les événements seront plus attirants, plus punchés», lance d'entrée de jeu le directeur artistique de Pro Organo, Raymond Perrin.

Tout d'abord, le 29 novembre, les spectateurs pourront découvrir Alcee Chriss III, un jeune étudiant de l'Université McGill qui impressionne grandement M. Perrin. «Il a une aura de génie et une mémoire phénoménale.» Il présentera, entre autres, la Chevauchée des Walkyries de Wagner et la Symphonie-Passion de Marcel Dupré. Sa prestation valsera donc du classique au moderne et permettra au public de découvrir l'orgue remis à neuf de la cathédrale de Trois-Rivières où se déroulera ce premier rendez-vous de la saison.

«Notre premier concert est à quelque part un témoignage de gratitude envers les donateurs et la population qui a contribué à le mettre en place et le remettre en état. Il faut au moins que les gens puissent venir l'écouter et constater la valeur de l'instrument, non pas monétaire, mais l'oeuvre d'art comme tel», ajoute-t-il. Un écran sera également installé pour permettre aux gens de ne rien manquer des manoeuvres du virtuose. «Un concert d'orgue peut être assez passif mais on veut faire en sorte que les gens aient une meilleure idée du travail de l'organiste.»

La deuxième date à retenir est le 12 février alors que Pro Organo présentera un concept inhabituel. «On a décidé de ressusciter la ligue d'impro à l'orgue qui existait dans les années 90 pour une soirée seulement», dévoilait M. Perrin. Calqué sur la Ligue nationale d'improvisation, deux équipes s'opposeront sous divers thèmes, parfois cocasses, en utilisant les différentes sonorités de l'orgue du Séminaire de Trois-Rivières et d'un orgue électronique. À cette occasion, plusieurs joueurs de Montréal et Québec se mesureront aux Trifluviens. 

En clôture de saison, le 1er mai, l'improvisation sera jumelée à un film muet dont le titre sera confirmé ultérieurement. Cet événement qui aura lieu au Tapis Rouge, permettra aux spectateurs de vivre une expérience peu commune. «On utilisera un orgue de théâtre, qui n'a pas la même facture ni la même sonorité. Il y a plusieurs accessoires qui seront mis en place pour faire des effets spéciaux.» Avec un minimum de préparation l'organiste Claude Beaudoin, ajoutera la sonorité aux images deux tons qui défileront sur l'écran. «Il prépare sa structure et va improviser à partir de là. Les réactions des spectateurs seront aussi utilisées pour rendre la soirée plus interactive», conclut M. Perrin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer