Shawicon: hommage à la culture populaire

Les principaux responsables du Shawicon étaient venus présenter... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Les principaux responsables du Shawicon étaient venus présenter le nouvel événement mardi matin. Ce sont, de gauche à droite sur cette photo: Bryan Perro, directeur général de Culture Shawinigan, Josette Allard Gignac, présidente de Culture Shawinigan, et Nino Mancuso, président organisateur du Shawicon.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Malgré le froid mordant qui a pesé sur la première édition d'un Festival interglacial de la BD et des univers givrés, l'événement a connu un succès encourageant. Pour sa deuxième présentation, il comptera sur un nouveau volet qui devrait élargir tant sa clientèle que sa vocation: il s'agit du Shawicon, une version revue et corrigée des Comicons, événements pour les fans de héros de bandes dessinées.

La version shawiniganaise se concentrera davantage sur la culture populaire québécoise avec quelques digressions internationales. Ainsi, pendant deux jours, les 13 et 14 février 2016, à l'Auberge Gouverneurs, les amateurs pourront rencontrer des auteurs, des personnages, trouver des bouquins de héros québécois. Ils pourront aussi voir la voiture DeLorean utilisée pour le film Retour vers le futur. Et comme le concept de culture populaire est assez vaste, ils pourront également y rencontrer les lutteurs Jacques Rougeau et son fils Cédric.

La présidence d'honneur de l'événement a été confiée au comédien Rémi-Pierre Paquin, lui-même lutteur pour de faux dans La théorie du chaos. Il enrichira l'événement d'une attraction spéciale alléchante: comme 2015 marque le dixième anniversaire de la saison initiale des Invincibles, il réunira quelques-uns des interprètes de cette série télévisée qui viendront signer des autographes et rencontrer le public. 

Deux concours de costumadiers (cosplay, pour les initiés) seront aussi organisés, un pour les petits, un autre pour les adultes et des conférences seront offertes au public.

Pour cette première mauricienne, les organisateurs espèrent attirer 2000 personnes tablant, pour faire cette prévision, sur la popularité d'événements de ce type à Montréal et Québec mais aussi sur l'originalité du concept.

«Je suis allé au comicon de Montréal qui attire 50 000 personnes, d'expliquer le président organisateur de l'événement Nino Mancuso. Nous, nous allons arriver avec une orientation spécifiquement québécoise qui va nous démarquer des événements à Montréal ou Québec. On a ajouté des lutteurs parce qu'ils représentent des personnages très ancrés dans la culture populaire. En plus, le coût d'entrée est très abordable à 15 $ pour les adultes (22 $ pour les deux jours) et 5 $ pour les enfants.»

Pour Bryan Perro, directeur général de Culture Shawinigan qui chapeaute tout le Festival interglacial de la BD et des univers givrés, cet événement donne de l'ampleur au festival.

«On reprend la formule de l'an dernier pour le festival mais bonifiée avec le Shawicon et d'autres éléments nouveaux à annoncer plus tard. Je crois qu'on a trouvé la direction à prendre pour les prochaines années. La première édition était un test. Le type d'activités extérieures proposées l'an dernier, c'était une fausse bonne idée. Là, je pense qu'on a la vraie bonne recette avec une portion intérieure et une autre extérieure. Globalement, les activités du festival se dérouleront sur deux semaines avec une première qui inclura des activités dans les écoles en plus d'autres à la Place du marché le week-end et le Shawicon présenté lors de la deuxième fin de semaine.»

On peut en apprendre davantage en consultant le site www.shawicon.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer