Maxime Landry est tout country

Maxime Landry sera accompagné de quatre musiciens pour... (La Presse)

Agrandir

Maxime Landry sera accompagné de quatre musiciens pour son spectacle, jeudi, à Trois-Rivières.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les fans de Maxime Landry lui sont fidèles depuis sa victoire à l'édition 2009 de Star Académie et ce n'est pas son incursion dans la musique country avec son album 3e rue Sud qui y a changé quoi que ce soit. Le jeune homme présentera le spectacle tiré de cet album ce jeudi 29 octobre à la salle J.-A.-Thompson.

Le spectacle est country mur à mur. C'est la musique qui est inscrite dans la peau de Maxime Landry, celle qui a accompagné son enfance. «C'est la musique qui me vient le plus naturellement, commente-t-il simplement. Quand j'écris, c'est ça qui sort, plus souvent qu'autrement. Quand j'ai enregistré l'album sous la direction de Scott Price, il est arrivé qu'on fasse une deuxième prise simplement pour se donner bonne conscience parce qu'on savait tous les deux que la première était la bonne.»

«C'est quand j'ai enregistré mon album Noël blanc avec des interprétations à la façon d'un crooner, que j'ai dû travailler ma voix pour lui enlever les modulations et les inflexions propres au country.» 

«C'est fou à dire mais 3e rue Sud c'est l'album qui a été le plus facile à faire pour moi parce que ça me venait tout seul.» Ce qui n'en fait pas pour autant du travail bâclé puisque l'album est en nomination comme album country de l'année à l'ADISQ.

Les douze chansons originales qui constituent l'album et qu'on doit à Maxime Landry, paroles et musique, seront interprétées sur scène. L'interprète retrouvera également des titres de ses albums précédents en plus de reprendre quelques classiques. «Je dirais que c'est à 50 % des chansons originales, calcule-t-il. Je fais aussi des reprises de classiques et un medley de grands succès de notre country québécois. Le public me suit complètement là-dedans: les gens adorent ça. Je me suis fait dire à plusieurs reprises par des fans qui ont vu tous mes spectacles que c'est celui qu'ils préfèrent. Moi, en tout cas, je trippe à le faire, c'est certain. J'ai l'impression que ce sont comme des vacances quand j'arrive sur scène pour le présenter.»

Landry ne se privera pas de raconter des histoires autour de ces chansons. Il assure que le public rit beaucoup. «On s'amuse, mais on vit aussi des émotions. Quand on va à un spectacle, on se magasine des émotions alors, il n'est pas exclu qu'on puisse aussi avoir des larmes aux yeux. Le country est une musique qui amène ça.»

L'orchestration privilégiée sort un peu de la norme. Landry est accompagné de quatre musiciens dont sa grande amie Amélie Veille avec qui il interprète les duos; ça, voilà qui est tout à fait habituel. Ce qui l'est moins, c'est l'absence de basse et de batterie. «C'est moi qui ai fait la mise en scène et j'ai décidé d'y aller avec des orchestrations simples. Il y a des guitares, une mandoline, un violon et ça donne énormément de couleurs aux chansons. Ça laisse de la place à la voix, à l'interprétation et ça sonne super bien. Des gens m'ont déjà dit qu'avec une instrumentation lourde, ils perdaient des paroles alors, on a fait en sorte de mettre les paroles des chansons en valeur.»

Le musicien qui installe sa roulotte à Saint-Tite lors du Festival western depuis six ans estime que ce spectacle est un cadeau qu'il se fait et le public embarque à fond dans sa démarche. «Les gens me suivent et les ventes de l'album comme des billets du spectacle sont excellentes. On passe tellement une belle soirée. C'est un spectacle qui vient du coeur et ça, les gens le sentent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer