Quand le cerveau roule à vitesse grand V

Claire Lamarche anime et produit la série TDAH... (La Presse, Olivier Jean)

Agrandir

Claire Lamarche anime et produit la série TDAH mon amour, présentée à Télé-Québec dès la semaine prochaine.

La Presse, Olivier Jean

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danièle L. Gauthier
La Presse Canadienne

Vivre avec le TDAH (trouble de l'attention avec - ou sans - hyperactivité) n'est pas une mince affaire. Et quand ce cataclysme s'invite, les complications à se dépatouiller dans l'enchevêtrement d'un cerveau qui s'emballe sont aussi réelles pour les jeunes enfants et les adolescents que pour les adultes.

Pour que les choses soient claires, Télé-Québec diffusera trois documentaires sur le sujet: TDAH, mon amour concernant les enfants, le 26 octobre, 21 h, puis les adolescents et les adultes, les deux semaines suivantes. En compagnie de Claire Lamarche, nous verrons combien ce fléau peut perturber la personne qui en est victime mais aussi toute la famille. Dans bien des cas, le Ritalin a été la solution mais certains ont réussi à trouver comment mettre à profit leurs forces et leurs faiblesses pour parvenir à fonctionner selon leur personnalité.

On évalue à 60 000 le nombre d'enfants TDAH et 75 pour cent d'entre eux le doivent à la génétique. 

Une jeune mère, elle-même atteinte de TDAH, dira: «Je prendrais congé de moi» tellement son cerveau bouillonne d'idées qui l'assaillent et qu'il lui faut «dompter» tout le temps, exercice épuisant, on en conviendra.

Si près du pouvoir et innocentes?

Hitler (Allemagne), Habyarimana (Rwanda), Mussolini (Italie), Pol Pot (Cambodge), Hussein (Irak), Kadhafi (Lybie) sont tous décédés, mais certaines de leurs épouses vivent toujours. Le réalisateur Joel Soler a eu le privilège de les rencontrer et de les questionner sur leur vie passée auprès d'hommes, auteurs des pires massacres.

Qui pouvaient bien tomber amoureuse de ces despotes sanguinaires? On surnommait ces femmes Lucifer, l'Araignée noire, Lady Dragone, L'Antifasciste. Quel était leur pouvoir lors d'événements qui ont marqué ces inavouables tueries? Outre Eva Braun qui s'est suicidée en même temps que Hitler, Agathe Habyarimana et Rachel Mussolini, des femmes sans instruction, se limitaient aux besoins de leur famille, diront-elles. Agathe Habyarimana persiste à dire qu'elle n'a jamais entendu les cris ni vu les atrocités qui se jouaient pratiquement dans son jardin.

Puis il y a le silence qui semble être la règle pour les autres. Bien que Sajida Hussein s'enferme dans le mutisme, on la soupçonne d'avoir vécu dans la peur de son mari, dictateur aussi dans le privé. Seule madame Staline n'a pu supporter les horreurs perpétrées par son mari et s'est tiré une balle dans le coeur. Femmes de dictateurs / Les cuisinières de la terreur, le jeudi 29 octobre, 21h, à TV5.

Retour à «Downton Abbey»

Retour attendu et plus qu'enthousiaste au royaume des personnages de cette série auxquels nous nous sommes attachés. «Downton Abbey», adopté dans plus d'une centaine de pays, débute cette cinquième saison alors que Lady Mary (Michelle Dockery), courtisée par deux gentlemen, n'a toujours pas fait son choix. Lady Edith (Laura Carmichael), condamnée au silence, ne peut vivre son amour maternel au grand jour alors qu'elle côtoie régulièrement sa fille. Enfin, le calvaire d'Anna se poursuit au-delà de la mort de son violeur, Mr. Green (Nigel Harman). Ce samedi, 20h, à Radio-Canada, et d'une durée exceptionnelle de 90 minutes.

Marie-Denise Pelletier célèbre ses 30 ans de carrière à «Belle et Bum», ce samedi, 21h, à Télé-Québec. Feront également partie de l'émission, Marie-Pierre Arthur et Damien Robitaille. La relève sera représentée par Rémi Chassé, finaliste de «La Voix» en 2014, qui s'attaque à «J'entends frapper» de Pagliaro, et cette fois, nous aurons droit à une Guitare à gogo avec l'humoriste et comédien, Phil Roy.

En juillet 1947, la ville de Roswell, au Nouveau-Mexique, est le lieu d'une série de phénomènes étranges observés par des centaines de personnes. Au fil des recherches, on trouve cinq corps d'humanoïdes, «Les Petit Gris». Têtes allongées, yeux protubérants, une fente pour la bouche, des bras longs. Puis, avec le temps, on découvre un genre de hiéroglyphes en Amérique centrale, en Amérique du Sud , en Égypte et ailleurs, qui dateraient de millénaires, sans parler des nombreux enlèvements racontés par des individus, trop nombreux pour qu'on doute de leur véracité. «Nos ancêtres, les extraterrestres», à Historia, le lundi 26 octobre, 20h.

À RADIO-CANADA: il y a de l'espoir pour les enfants nés avec un système immunitaire défaillant les obligeant à vivre à l'écart du monde extérieur. À «Découverte», on explique en quoi consiste la thérapie génique qui semble être la solution inespérée pour l'«Enfant bulle», ce dimanche, 18h30.

À TVA: le mardi 27 octobre, 19h30, on voit les pompiers d'«Alerte 5» au secours d'un touriste qu'on vient d'attaquer au centre-ville et d'un autre prisonnier d'un édifice. Plus tard, on rend visite au jeune Ryan à l'hôpital Sainte-Justine et finalement, on salue un confrère qui prend sa retraite après 37 ans de service.

À TÉLÉ-QUÉBEC: pour bien soigner leurs patients en toute lucidité, les médecins doivent éviter d'être happés par l'émotion. Mais il y a des occasions où la carapace ne parvient pas à les protéger. «De garde 24/7», le lundi 26 octobre, 19h30.

À TV5: au-delà du nom de Jules César, empereur, que sait-on de ce célèbre personnage? Comment a-t-il pu vaincre une armée de 250 000 Gaulois? Comment a-t-il conquis la reine Cléopâtre? Pourquoi l'a-t-on tué de 23 coups de couteau? «Secrets d'Histoire / Jules César ou la gloire de Rome», le lundi 26 octobre, 20h.

À HISTORIA: on retrouve Simon Durivage, le jeudi 29 octobre, 21h, qui s'entretient avec Jean Royer et John Parisella, deux stratèges impliqués, il y a 20 ans, dans des clans opposés lors du référendum sur l'indépendance du Québec. Ensemble, ils racontent leurs souvenirs de cette époque et évaluent les bons et mauvais coups «Dans les coulisses du référendum de 1995». Le documentaire sera suivi, à 22h, des commentaires de trois invités dans une spéciale de 30 minutes.

À AMI: le mercredi 28 octobre, 21h30, à «Ça me regarde», Katerine Sidicu et Olivier Marcoux racontent leur traversée du Canada durant laquelle ils en ont profité pour amasser des fonds destinés à la Fondation des maladies mentales; Me Christine Rousseau explique pourquoi il vaudrait mieux utiliser l'expression «personne en situation de handicap» plutôt que «personne handicapée»; enfin, Audray propose des instruments de cuisine qui pourraient faciliter la vie des non-voyants.

À MUSIQUEPLUS ET MUSIMAX : à noter que «L'autre Gala de l'ADISQ» s'appelle maintenant «ADISQ 2015: le premier gala», diffusé en direct du Métropolis, le mardi 27 octobre, 20h. Olivier Robillard Laveaux anime la soirée consacrée à la remise de Félix soulignant la diversité musicale. En alternance avec les remises de trophées, on pourra apprécier Alex Nevsky, Salomé Leclerc, Yoan, Eman X Vlooper et quelques autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer