Maxim Martin passe au cash

Maxim Martin sera de passage à Shawinigan samedi... (La Presse)

Agrandir

Maxim Martin sera de passage à Shawinigan samedi avec son spectacle Enfin!

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'humoriste Maxim Martin présentera son quatrième spectacle solo intitulé Enfin! ce samedi, 24 octobre à la salle Louis-Philippe-Filion du Centre des arts de Shawinigan. Ce spectacle, qu'il promène depuis février dernier, semble marquer une étape dans sa carrière. Il s'y dévoile comme jamais auparavant, n'hésitant pas à se tourner vers sa propre vie pour nourrir son propos.

«Dans mes spectacles précédents, j'ai fait le procès de la société mais cette fois, c'est moi-même qui passe au cash, rigolait l'humoriste en entrevue téléphonique avec Le Nouvelliste plus tôt cette semaine. Je n'avais jamais pensé qu'un spectacle qui se décline autant au «je» pouvait être aussi universel. Le public s'identifie beaucoup à ce que je raconte et je n'ai jamais eu autant de commentaires de spectateurs qui me disent que c'est venu les chercher intimement.»

«J'aime tellement que les gens me disent qu'ils apprécient l'authenticité dont je fais preuve dans ce spectacle. On ne le présente que depuis février 2015 mais je pense que c'est mon plus gros succès en carrière et ce, même si mon tout premier spectacle avait eu un gros impact.»

Ce premier spectacle a longtemps constitué son barême d'excellence. «C'est difficile d'identifier vraiment pourquoi mais mon premier spectacle était d'un très bon niveau. À l'époque, je commençais, je n'avais rien à perdre, j'avais une fraîcheur que je n'ai plus eu par la suite. Finalement, après avoir complété l'écriture de Enfin!, je savais intimement que j'avais retrouvé la même qualité et que ce spectacle-ci est même meilleur.» S'il est présentement en train de programmer des représentations pour 2017, c'est que la réponse du public est, pour le moins, enthousiaste.

À certains égards, Martin n'avait pas tellement le choix. S'il voulait se distinguer dans la surabondante offre dans le domaine de l'humour, il lui fallait être au meilleur niveau. «Ce n'est pas qu'une question de quantité, estime-t-il. La compétition a fait en sorte que les meilleurs spectacles d'humour sont désormais de très haute qualité. Je n'aurais pas pu me démarquer avec un spectacle ordinaire.»

Si le spectacle n'est pas banal, ça tient aussi à ce que comme individu, il n'avait plus guère de choix: il lui fallait se confronter à lui-même et à ses fantômes. C'est pourquoi il parle sans pudeur de ses années de dérive et de vingt ans de consommation d'alcool et de drogues qui ont mené à la surconsommation. «C'est certainement mon spectacle le plus personnel et ça m'a fait énormément de bien. Je suis sobre depuis quelques années et il n'y a pas de doute que je suis dans la meilleure période de ma vie à l'heure actuelle. Je vis la fin de ma crise d'adolescence et il était temps parce que ce n'était pas sain. Je me sabotais moi-même et je me suis privé de beaucoup de bonnes choses. L'indice qui est le plus précieux à cet égard, c'est que ça fait trois mois que je suis en couple et ça va bien. Je me suis souvent enfargé dans mes relations amoureuses mais on dirait que je suis sorti de ce patron de comportement.»

L'humoriste assume cependant sa vie avec ou malgré ses méandres. «En deuxième partie du spectacle, je débute avec une session de questions en provenance de la salle et l'autre jour, quelqu'un m'a demandé si je referais ma vie différemment au risque de ne pas être là où je suis présentement. J'ai comme compris que non, je n'y changerais rien, malgré les erreurs et les difficultés parce que ça me permet d'être aujourd'hui là où je suis, heureux.»

En plus du spectacle de ce samedi au Centre des arts de Shawinigan, Maxim Martin sera de retour à Trois-Rivières, pour une supplémentaire, le 12 décembre au Théâtre du Cégep.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer