Spectacle relevé pour le 350e de Louiseville

Ci-dessus, le tandem créateur du spectacle de clôture... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Ci-dessus, le tandem créateur du spectacle de clôture des célébrations du 350e de Louiseville: Jean-Francois Blais, metteur en scène, et Isabelle Viviers, productrice déléguée du spectacle.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Louiseville) Décidément, le spectacle de clôture des fêtes du 350e anniversaire de Louiseville suscite l'intérêt. Pour compenser le fait que l'on a vendu en deux jours, au printemps, la totalité des 800 billets disponibles pour assister aux deux représentations qui auront lieu le 19 décembre à l'École secondaire l'Escale, on a décidé d'ajouter 700 billets qui, eux, seront mis en vente à compter de ce mercredi matin.

Le fait est qu'à l'occasion des deux représentations qui se tiendront à l'auditorium de l'école pour les spectacles de 18 h et de 20 h 30 le 19 décembre, on a décidé d'aménager une deuxième salle dans la Place d'accueil de l'institution. Pour chacune des représentations, on installera à cet endroit 350 chaises pour que les gens puissent y regarder le spectacle en diffusion simultanée sur deux écrans géants, en direct du spectacle. 

Or, une deuxième scène sera aussi aménagée dans ce lieu, de manière à ce que les artistes puissent aller s'y produire aussi à l'occasion. Ces spectateurs auront donc aussi droit à quelques prestations musicales et à certaines portions d'animation en direct de la Place d'accueil. Une équipe de télévision débarquera à Louiseville pour assurer la qualité de cette diffusion. «Il y aura donc deux plateaux», ont expliqué hier le metteur en scène Jean-François Blais et la productrice déléguée Isabelle Viviers. «J'ai twisté un peu le concept du show pour avoir plus d'interactions», note Blais. 

Le couple, lui originaire de Louiseville et elle de Yamachiche, ont tous deux fréquenté cette école secondaire et souhaitaient que le plus de monde possible puissent voir le spectacle qu'ils ont concocté spécialement pour eux et qui, soulignent-ils, mettra Louiseville en grande vedette. Notons que pour ces 700 places supplémentaires, il en coûtera la moitié du prix initial, soit 15 $ au lieu de 30 $ pour ceux qui ont une place en auditorium. 

Rappelons que le spectacle rassemblera sur scène Vincent Vallières, Laurence Jalbert, Marc Déry, Ingrid St-Pierre, Alexandre Désilets, Marie-Élaine Thibert, Johanne Blouin, David Portelance et Les Koristes en plus de certains artistes de la région, notamment le groupe De Temps Antan, l'auteur louisevillois Patrice Lessard, les musiciennes Francine Dufour et Catherine Laurin, de même que Jean-François Baril à l'animation. 

Tous ces artistes seront accompagnés des musiciens de l'émission En direct de l'Univers, incluant la choriste Virginie Cummins. Mais encore, le couple a noté hier que les spectateurs auront droit à des surprises impliquant d'autres artistes connus.

Jean-François Blais et Isabelle Viviers sont au travail depuis un bon moment déjà pour la création de cette production, et s'apprêtaient encore hier à profiter de la Bibliothèque de Louiseville pour fouiller les archives de la place. Si le duo a déjà réalisé un documentaire sur Jacques Ferron il y a quelques années, il prend aujourd'hui plaisir à célébrer la ville par le biais des arts de la scène et entend bien mousser la fierté des Louisevillois, souligne Mme Viviers. 

«Ce ne sera pas un enchaînement de chansons. C'est vraiment Louiseville qui sera racontée, avec des segments d'histoire comme fil conducteur, et une portion anecdotique aussi», fait valoir Jean-François Blais. La grève du textile, le Festival de la galette, un touchant hommage aux disparus, le cinéma qui a déjà occupé Louiseville à travers les caméras de Sergio Leone (Il était une fois en Amérique, 1984) et de Denys Arcand (Gina, 1984) ne seront que quelques-uns des nombreux moments revisités lors de cette soirée. «À date, on retrouve Louiseville à toutes les époques», se réjouit le metteur en scène.    

Jean-François Blais prévoit que le spectacle qui devait durer 90 minutes pourrait fort bien s'étirer plutôt à 120 ou 130 minutes. Il avise du coup les gens que la deuxième représentation risque de débuter davantage vers 20 h 45 qu'à 20 h 30, comme prévu initialement. 

Il est à noter que les billets pour assister au spectacle depuis la place d'accueil seront en vente dès ce mercredi au bureau du 350e, situé au deuxième étage de l'hôtel de ville de Louiseville, ainsi qu'à la Tabagie Grand-Père.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer