Josée Boudreault poursuit sa voie en écriture

Avec son premier livre intitulé Sois ta meilleure... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Avec son premier livre intitulé Sois ta meilleure amie!, Josée Boudreault a récolté dernièrement le Prix des lecteurs du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sa région natale.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Linda Corbo
Linda Corbo
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Josée Boudreault se souvient très bien de son degré d'anxiété à la veille de 
la sortie de son premier livre intitulé Sois ta meilleure amie, l'an dernier. Quelque 25 000 copies vendues plus tard, la voilà qui publie ces jours-ci Sois ta meilleure amie, encore plus!, un rebondissement du destin comme elle les aime.

Avec 25 ans de métier à titre d'animatrice à la radio et à la télévision, Josée Boudreault n'avait jamais envisagé jusque-là la voie de l'écriture, une avenue qui semble pourtant fructueuse aujourd'hui. Après Sois ta meilleure amie, premier bouquin dans lequel elle relatait son parcours de vie, elle en propose aujourd'hui un deuxième qui lui permet de partager davantage ses réflexions actuelles et de se livrer en confidences sur divers thèmes. Parmi les sujets visités, elle relate entre autres sa correspondance avec une dame de Trois-Rivières qui a communiqué avec elle au moment des derniers jours de vie de son enfant de quatre ans.  

À travers ce deuxième ouvrage, elle souhaite faire du bien d'abord et avant tout, note-t-elle, mais au fil de l'écriture, elle s'est retrouvée à visiter sa propre vulnérabilité, qui est plus grande que ce quelle croyait. «Je suis très sensible et on peut facilement me faire mal. Je l'ai toujours su et j'ai toujours voulu passer par-dessus», dit-elle. «Je suis assez lucide pour savoir que pour arriver à ses fins, il faut démontrer une certaine force, mais ce n'est pas parce que je montre que je suis une fonceuse que j'en suis sincèrement une...» 

Cela dit, elle cultive la confiance en la vie et défie volontiers ses peurs. «Même si j'ai l'air crinquée, j'ai peur moi aussi», dit-elle. «Mais j'ai aussi cet élan de mordre dans la vie et de foncer qui a toujours été présent en moi. On a juste une vie, et c'est précisément ce que je raconte dans mon deuxième livre. Puisqu'on va tous crever, qu'est-ce qu'on fait avec cette vie-là? Est-ce qu'on va oser se déstabiliser, se sortir de notre confort et notre sécurité pour aller chercher ce qui nous ressemble vraiment?» 

Son thème à l'effet de devenir sa meilleure amie vise à donner aux gens le goût de s'assumer pleinement pour maximiser leurs ressources, ce qu'elle s'efforce à appliquer elle-même au quotidien. «Ta meilleure amie connaît tous tes défauts et elle t'aime quand même. Je sais ce que je vaux, je connais mes défauts et mes qualités et j'essaie de montrer le meilleur. Être sa meilleure amie, c'est aussi ça.»

Ce thème, elle l'a d'abord exploité en donnant des conférences à travers la province. C'est en voyant les femmes prendre des notes qu'elle a songé à leur écrire un premier bouquin. La décision d'écrire ce deuxième tome est survenue au printemps dernier, au moment où elle a appris que son contrat ne serait pas renouvelé à la radio.

Après sept années à l'antenne de Rythme FM et 25 ans dans le créneau de la radio et de la télévision, c'était la deuxième fois seulement qu'elle n'avait plus d'antenne. Le vertige n'a pas duré longtemps. «Je savais qu'il y aurait autre chose, j'avais confiance et cinq mois plus tard, le jour de ma fête (le 11 juin), on annonçait que je revenais à la télévision avec l'émission Ma liste à moi, à TVA.»

Ces jours-ci, le lancement de son deuxième livre génère une autre forme de stress. «Ce n'est pas la même chose qu'au premier, mais ce n'est pas un sentiment agréable non plus», rigole-t-elle. «En fait, la première fois, j'avais peur d'être jugée. Avec la sortie du deuxième, je mentirais si je disais que je n'avais pas d'attente... Je sais que ce qui compte, c'est de l'avoir fait, mais j'aimerais qu'il trouve écho autant que le premier et que ça fasse autant de bien aux gens.» 

Il est possible qu'un troisième bouquin surgisse éventuellement, tout comme elle se prédit aussi un retour à l'antenne un jour. «Je n'en ai pas fini avec la radio et elle n'en a pas fini avec moi», sourit-elle. «Je sais que je vais retourner à la radio avec un show de confidences où les gens me parleront et où je choisirai la musique qui leur fera du bien. À un moment donné, il y a une radio qui va ouvrir une porte pour ça. C'est bien plaisant de mettre de la musique et d'avoir des interventions d'une minute et demie, mais je crois que les gens ont encore besoin d'une radio qui est une amie et qui est intime.»

Entre-temps, outre son émission à TVA, elle poursuit ses conférences au sein des entreprises, associations et syndicats, en plus de conférences publiques. Le mercredi 25 novembre, elle sera d'ailleurs à l'Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières et ce, à compter de 19 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer