Place aux aînés affiche complet

Sylvie Pouliot figure parmi la vingtaine d'artistes d'un... (Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Sylvie Pouliot figure parmi la vingtaine d'artistes d'un jour qui monteront sur la scène de la salle J.-Antonio-Thompson samedi et dimanche dans le cadre du spectacle de variétés Place aux aînés.

Photo: Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Comme c'est le cas à chaque année, les deux représentations du spectacle de variétés Place aux aînés affichent complet quelque jours avant leur tenue. Ces samedi et dimanche 26 et 27 septembre à 14 h, la scène de la salle J.-Antonio-Thompson sera foulée par 21 artistes de 55 ans et plus qui se produiront devant un public grâce à cette vitrine offerte par la Direction de la culture, des loisirs et de la vie communautaire de la Ville de Trois-Rivières.

Mis en scène par Lucie Trudeau pour une dixième année, ce 18e rendez-vous Place aux aînés fera revivre les succès de monuments comme Charles Aznavour, Édith Piaf, Raymond Lévesque et Jacques Brel, et visitera le répertoire d'artistes plus contemporains comme Vincent Vallières et Leonard Cohen. Un numéro acrobatique, un autre d'humour et une personnification de Sol sont aussi inscrits au programme.

L'édition 2015 poursuivra la tradition de rendre hommage à une personne centenaire. Cette année, l'honneur sera rendu à soeur Henriette Cormier, 105 ans, de la congrégation des Soeurs de l'Assomption. En parlant de la centenaire, le conseiller municipal et président de Place aux aînés Pierre A. Dupont a indiqué que «son apport indéniable au monde de l'éducation met en lumière l'héritage des communautés religieuses du Québec.

«Pour participer à Place aux aînés, ça prend du courage, ça prend beaucoup d'intensité, et c'est le thème de cette année. Il y a l'intensité de passer une audition, l'intensité et la joie d'être choisi. Les répétitions sont intenses, aussi. On demande aux participants de quitter leur zone de confort, on leur demande d'embarquer dans une aventure qui fait qu'on recule nos limites personnelles. C'est un spectacle très touchant», décrit la metteure en scène Lucie Trudeau.

Sylvie Pouliot est une de celles qui relèveront le défi samedi et dimanche. Ancienne choriste au sein du groupe vocal Zaria, Mme Pouliot se présentera en solo sur les planches de la salle Thompson pour interpréter l'Hallelujah de Leonard Cohen. «Chanter est une passion pour moi. Nous sommes chanceux que la Ville nous permette de vivre cette expérience-là», commente la dame qui a exercé le métier de secrétaire et s'est consacrée à sa famille.

Dès la première édition de l'événement, les artistes d'un jour se sont produits devant une salle comble. Pierre A. Dupont raconte que le premier spectacle était limité à une seule représentation, et que les billets étaient vendus à la porte. Il se souvient avoir arpenté les allées de la salle avant le spectacle, inquiet de savoir si les spectateurs se présenteraient. Il fut rassuré en apercevant la file de gens dehors, jusqu'au coin de la rue Royale. La salle fut remplie et le succès ne s'est pas démenti depuis.

Comment Pierre A. Dupont explique-t-il ce succès? «On fait un spectacle à la hauteur des attentes du public aîné. On fait des chansons de leur temps, de notre temps», répond le conseiller municipal de 74 ans en s'incluant dans le groupe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer