Amphithéâtre Cogeco: déjà au travail pour 2016

La prochaine saison de l'Amphithéâtre Cogeco va démarrer... (Photo: Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

La prochaine saison de l'Amphithéâtre Cogeco va démarrer dès la fin du mois de mai ou au début du mois de juin pour donner le coup d'envoi à une première saison complète.

Photo: Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) «On voulait un spectacle avec des artistes de chez nous mis à l'avant-scène, on voulait un spectacle qui parle aux gens de chez nous et on voulait que les gens s'approprient l'amphithéâtre. Et c'est ce qui s'est passé.»

Le directeur de l'Amphithéâtre, Steve Dubé.... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Le directeur de l'Amphithéâtre, Steve Dubé.

Olivier Croteau

Le directeur général de la Corporation des événements de Trois-Rivières, Steve Dubé, estime que l'organisme a gagné son pari en produisant elle-même 100, Avenue des Draveurs, le spectacle de clôture de la première saison de l'Amphithéâtre Cogeco. Que ce soit à propos de Steve Hill («il a mis le feu dans l'amphithéâtre»), l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières («une solide performance»), Fabiola Toupin («un moment impeccable, touchant»), Alexandre Désilets («une heureuse découverte») ou QW4RTZ («une performance à donner des frissons durant Hallelujah»), Steve Dubé a commenté avec bonheur la prestation des artistes ayant pris part à l'événement.

S'il a été marqué par le fait d'entendre Ginette Reno chanter une partie de Je ne suis qu'une chanson a cappella, Steve Dubé a été charmé par la qualité du texte portant sur Trois-Rivières écrit par l'auteur David Goudreault.

«Ginette Reno nous a fait vivre tout un moment. Entendre résonner cette voix dans l'amphithéâtre, sans micro, c'était un moment intense en émotion. Et le texte de David était magique. La commande avait été faite spécialement pour l'événement. Il a écrit un texte qui parlait un peu du passé, mais aussi de l'avenir, car l'amphithéâtre marque le début d'une nouvelle époque. Il a écrit un texte tellement beau. Les gens l'ont tellement apprécié qu'on a décidé de le reproduire et de le placer quelque part dans le hall d'entrée. David a accepté. Il était vraiment très fier.»

Au travail pour 2016

Les 3500 places assises étaient occupées durant les spectacles présentés samedi et dimanche et la foule a été assez nombreuse dans l'espace gazonné, une belle façon de mettre fin à une première saison. L'équipe de la Corporation va bientôt faire le post-mortem de cette saison, mais elle a déjà amorcé la préparation de la saison 2016.

«On a commencé à faire certaines approches pour des artistes québécois et internationaux, confie Steve Dubé. Il faut regarder les artistes qui seront disponibles l'an prochain et voir ce qu'on veut créer. Cette année, on a eu des exclusivités. On a eu une création du Cirque du Soleil, ZZ Top n'a pas joué ailleurs au Québec cet été, Ginette Reno ne chante habituellement pas sur des scènes à l'extérieur. On va continuer d'acheter des spectacles qui existent, mais je pense qu'on va se relancer dans la production. Et il faut choisir l'artiste qui sera hommagé dans le spectacle du Cirque du Soleil en 2016.»

Une chose est acquise pour 2016. Le tout va démarrer dès la fin du mois de mai ou au début du mois de juin pour donner le coup d'envoi à une première saison complète.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer