Le Théâtre Belcourt maintient le cap

Ingrid St-Pierre... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Ingrid St-Pierre

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Baie-du-Febvre) Le Théâtre Belcourt de Baie-du-Febvre présentait mardi la programmation de sa saison 2015 - 2015. Or, bien que les coupes gouvernementales fassent mal dans l'ensemble du monde de la culture, la petite salle de 340 places maintient le cap en présentant une programmation variée et riche.

Fred Pellerin... (Photo: Le Quotidien) - image 1.0

Agrandir

Fred Pellerin

Photo: Le Quotidien

Daniel Boucher... (Photo: La Presse) - image 1.1

Agrandir

Daniel Boucher

Photo: La Presse

D'ailleurs, le directeur artistique Mario Courchesne a ouvert sa conférence de presse en lisant un message en provenance de la direction de Rideau (Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis) et dans lequel l'organisme dénonce carrément les compressions effectuées par le gouvernement québécois et qui ont des répercussions importantes sur la diffusion de spectacles.

Ce qui n'empêchera pas le Théâtre Belcourt de présenter un minimum de 34spectacles d'ici à la fin avril2016. On parle d'un minimum puisque d'autres spectacles s'ajouteront sans doute à la programmation au gré d'offres de dernière minute en cours de saison et que les programmateurs ne pourront refuser.

C'est le créneau de la chanson qui mène le bal avec treize spectacles incluant ceux de Fred Pellerin, de son frère Nicolas avec les grands hurleurs, d'Ingrid Saint-Pierre, des Bears of Legend pour ne parler que des artistes en provenance de la région. L'humour continue de prendre une grande place avec une dizaine de spectacles. Cette saison, on ne comptera que deux spectacles en rodage dans cette discipline: celui de Michel Barrette qui ouvrira la saison, le 3octobre, et celui de François Léveillé, le 10octobre.

La programmation musicale inclut cinq représentations, le théâtre, deux, alors qu'on retrouve un spectacle pour enfants, un de variété, un de conte de même qu'un autre de danse, de la gigue contemporaine. Ce dernier spectacle, Maï(g)wenn et les Orteils est d'ailleurs dans la catégorie «100% garantie» au même titre que Pianolitudes du pianiste Martin Lizotte et de la pièce de théâtre de Simon Boudreau D pour Dieu. C'est dire que pour n'importe lequel de ces spectacles, si vous n'êtes pas pleinement satisfait du spectacle à l'entracte, on vous remboursera votre billet.

On peut consulter la programmation complète sur le site www. theatrebelcourt.com.

Dans le contexte général actuel plutôt morose du monde de la diffusion de spectacles, le Théâtre Belcourt est fier d'offrir une programmation de même ampleur que celle des années passées. «C'est sûr que c'est une année à risque parce que certaines sources de financement ont été affectées par des coupures, admet Mario Courchesne, mais en même temps, nous profitons de certaines aubaines sur le marché où, pour réussir à présenter plus de spectacles, certains artistes doivent accepter de faire des rabais aux diffuseurs.»

«C'est vrai que c'est de plus en plus difficile de faire fonctionner une salle de spectacles mais on s'ajuste et nous maintenons notre habitude d'offrir une belle variété de spectacles dont quelques découvertes vraiment intéressantes. Nous sommes chanceux de pouvoir notamment compter sur une belle clientèle de fidèles qui apprécient aussi bien la qualité de la programmation que l'intimité qu'offre notre salle. Notre priorité reste de faire plaisir à notre public. Tout en apportant également des choses originales qu'on ne retrouve pas ailleurs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer