• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Le long week-end du court se tiendra du 25 au 27 septembre 

Le long week-end du court se tiendra du 25 au 27 septembre

Alexandre Dostie et Marie-Pier Lacroix Couture sont à... (Photo: François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Alexandre Dostie et Marie-Pier Lacroix Couture sont à concocter une programmation plus relevée que l'an dernier pour la seconde édition du Long week-end du court qui sera présenté au Cinéma Le Tapis rouge.

Photo: François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'événement Le long week-end du court est né l'an dernier comme une sorte de test et il a connu un tel succès que non seulement on répète l'initiative, mais les organisateurs le voient d'ores et déjà comme un rendez-vous annuel. Celui de cette année aura lieu du 25 au 27 septembre au Cinéma Le Tapis rouge.

Seulement, alors qu'on occupait la plus petite salle (59 places) du complexe pour la première édition, on déménage dans la salle intermédiaire qui offre 90 sièges aux cinéphiles. «Non seulement on a rempli la salle à toutes les représentations l'an dernier, d'expliquer le codirecteur Alexandre Dostie, mais ça débordait jusque dans le café, à l'entrée, où les films étaient projetés en simultané. Cette année, on vise donc de remplir encore.»

Au menu: plus de 35 films présentés en cinq volets distincts regroupant les films régionaux (une dizaine), les films québécois et trois volets de films internationaux composés de films en provenance de festivals à travers le monde. Des réalisateurs québécois seront d'ailleurs sur place pour présenter leur oeuvre et discuter avec le public dans une ambiance qu'on veut très conviviale. Les organisateurs travaillent toujours à une carte blanche offerte aux représentants d'un festival international et cette année, on mise sur un événement qui a lieu à Prague, en République tchèque.

On a demandé à un vidéaste trifluvien, Anthony Hamelin, de faire un film pendant les trois jours de représentations pour qu'il soit projeté le dimanche, en clôture du Long week-end du court. Le jeune homme devra se soumettre à des contraintes décidées par le public.

Autre nouveauté qui témoigne de l'intérêt sans cesse grandissant pour le format du court métrage, l'événement fera une tournée régionale plus tard cet automne alors qu'il s'arrêtera à Shawinigan, Saint-Tite et Saint-Élie-de-Caxton. On y présentera une sélection des meilleurs films du Long week-end de cette année. «On veut en profiter non seulement pour faire voyager les films mais déménager aussi l'esprit festif qui anime le festival. Ça s'inscrit dans une volonté de décomplexer le public devant l'art. On veut rendre l'expérience la plus accessible possible. On veut enlever le pseudo décorum autour de l'expérience culturelle et simplement inviter les gens à avoir du plaisir.»

Dostie et Marie-Pier Lacroix Couture, codirecteurs de l'événement, admettent que le succès de l'an dernier a été une heureuse surprise. «Non seulement le public a-t-il été au rendez-vous en grand nombre, d'indiquer la codirectrice, mais alors qu'on croyait atteindre de jeunes gens actifs dans le milieu culturel trifluvien c'est vraiment monsieur et madame Tout-le-monde, tous âges confondus, qui sont venus. Ça démontrait qu'il y a un réel intérêt pour cette offre culturelle spécifique à Trois-Rivières.»

«On croit que le court métrage est méconnu mais on s'aperçoit qu'il fait écho à une forme de diffusion qui s'élargit, ajoute Alexandre Dostie. Les gens écoutent des séries télé sur des sites spécialisés, des webséries, tout nous est coupé en clips, etc. Le court métrage est un format privilégié sur le web.»

Les deux responsables qui sont à la tête de la maison de distribution trifluvienne Travelling, les films qui voyagent, disent avoir voyagé plus que jamais au cours de la dernière année pour voir plus de films et enrichir d'autant la programmation de cette année. «On a eu plus de temps pour tout monter et on va avoir de la difficulté à boucler notre programmation devant un trop grand choix et un haut niveau de qualité.»

Les billets pour l'ensemble des projections sont en vente au coût de 10 $ sur le site longweekendducourt. com où on retrouvera aussi toutes les informations sur l'événement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer